Europe

Ukraine : Ce qu’il faut savoir de la Premier-Liha 2021/2022

Alors que le championnat ukrainien reprend ses droits ce soir, voyons ce qui nous attend tout au long de cette nouvelle saison. Une belle bagarre s’annonce entre le champion en titre, le Dynamo Kyiv, et son rival le Shakhtar Donetsk. Il devrait y avoir une belle lutte pour la 3e et 4e place également. Les promus auront également à coeur de se maintenir coûte que coûte voire mieux, dans un championnat qui se resserre au fil des années.

Récapitulatif de la saison 20-21

Lors de la saison dernière, le Dynamo Kyiv dirigé par l’emblématique coach roumain Mircea Lucescu, a tout simplement réalisé un parcours quasi parfait. 20 victoires, 5 nuls et 1 seule défaite en 26 matchs, meilleure attaque, meilleure défense, le Dynamo Kyiv a été cherché haut la main un seizième titre qu’il attendait depuis 2016. En revanche, grosse déception pour le Shakhtar qui restait sur une série de 4 titres consécutifs, ce qui a valu à son entraineur Luis Castro d’être remplacé par le très convoité Roberto De Zerbi, ex-coach de Sassuolo. C’est un beau duel qui nous attend avec en perspective deux entraineurs qui prônent le jeu, l’un qui n’a plus rien à prouver tant il a gagné et l’autre, à qui il ne reste qu’à confirmer ses excellents principes de jeu qui ont fait son succès en Italie. Enfin, pour compléter le podium, Zorya Luhansk, la belle surprise qui termine à seulement 4 points du Shakhtar.

Il y a ensuite trois équipes qui se tiennent en 3 points : respectivement Kolos Kovalivka, Vorskla Poltava et Desna Chernihiv. Les deux premières joueront les barrages de l’Europa Conférence League pour la première fois de leurs histoires, avec pour espoir une qualification pour cette toute nouvelle compétition. En revanche, Desna termine seulement 6e. C’est une déception car le club a terminé 4e la saison dernière et a même affronté Wolfsburg au 3e tour qualificatif pour une place en Europa League (défaite 2-0).

Continuons avec “le ventre mou” qui contient six équipes se tenant en 8 points : respectivement Dnipro-1, FC Lviv, Oleksandriya, Rukh Lviv, Mariupol et Inhulets. Et enfin, terminons avec les deux dernières équipes : respectivement Olimpik Donetsk et Mynai. Triste saison pour le dernier cité puisqu’il pouvait nourrir de belles ambitions après une accession en ayant terminé premier de Persha Liga. Malheureusement ça a viré au cauchemar avec une dernière place avec seulement 4 victoires. Cependant, Mynai reste en Premier-Liha cette saison du fait d’un désistement de la part de l’Olimpik Donetsk, qui sera donc relégué.

Enfin, petite précision concernant le nombre d’équipes du championnat. Depuis 2019, seulement une équipe est reléguée contre trois équipes promues, ce qui nous redonne cette année un championnat classique à 16 avec les montées de Veres Rivne, Chornomorets Odesa et Metalist 1925 Kharkiv.

Bagarre entre rivaux pour le titre de champion

Naturellement, le Dynamo Kyiv fait figure de favori à sa propre succession. L’équipe ayant survolé le championnat repart sur les mêmes bases. Lucescu reste l’entraineur et il n’y a aucun départ parmi les joueurs majeurs. Mieux, des joueurs viennent en prêt et pourraient renforcer le groupe à l’image surtout du biélorusse Ilia Shkurin. Le prometteur attaquant de 21 ans a été acheté à l’Energetik-BGU (D1 biélorusse) il y a 1 an par le CSKA Moscou après avoir réalisé une saison canon (19 buts en 26 matchs). Puis malgré un faible temps de jeu, il a réussi à se démarquer dans le championnat russe avec 3 buts en 9 bouts de match. Nul doute que sous la houlette de Lucescu et possédant une bonne marge de progression, il pourrait être l’homme à suivre cette saison en Ukraine. Certains reviennent de prêt également comme Bogdan Lednev. Le jeune milieu de terrain de 23 ans a réussi une très belle saison avec Luhansk où il a été auteur de 11 buts et 3 passes décisives, permettant au club de finir 3e de championnat. Terminons avec Benjamin Verbic qui fera lui son retour après une saison quasi blanche l’année passée. Le Slovène sera un renfort de choix pour Lucescu.

Belle cohésion entre les joueurs du Dynamo Kyiv

Poursuivons avec le Shakhtar Donetsk, très sérieux candidat au titre également. Après avoir réalisé un vrai bon coup lors du mercato en enrôlant l’entraîneur en vogue Roberto De Zerbi, les dirigeants ont mis le paquet et n’ont pas dérogé à la règle de la fameuse filière brésilienne. Commençons par Marlon (25 ans), le défenseur brésilien est arrivé dans les valises du coach et viendra renforcer le secteur défensif, lui qui souhaite franchir un cap dans sa carrière après l’échec au Barça. Encore un jeune brésilien, Pedrinho (23 ans), ex-attaquant du Benfica, qui n’a fait qu’un an au Portugal et a traversé cette saison sans rien montrer avec un Jorge Jesus qui ne semblait pas croire en lui. Nul doute que cette saison sera importante pour lui avec un coach qui a confiance en lui et où l’environnement lui conviendra à coup sur. Enfin, Lassina Traoré (20 ans), l’attaquant burkinabé formé à l’Ajax a été l’auteur de très bonnes performances l’année dernière avec 7 buts en 12 matchs, le Shakhtar est sans doute l’un des meilleurs clubs pour poursuivre sa progression. C’est le joueur à suivre du côté de Donetsk cette saison.

Roberto De Zerbi sous ses nouvelles couleurs

Lutte pour la 3e et 4e place

D’abord Zorya Luhansk, une équipe en constante progression depuis 2013, naviguant entre la septième et la troisième place. Qui, de fil en aiguille, se fait son expérience européenne en disputant l’Europa League depuis 2014, se payant même le luxe d’atteindre trois fois la phase de groupe. Mais cette année risque d’être plus compliquée que la précédente. Quatre joueurs titulaires sont partis libres et n’ont pas été remplacés numériquement et qualitativement, si ce n’est par l’expérimenté défenseur Maksym Imerekov, arrivé libre de Desna. Il s’agit d’un nouveau cycle qui s’apprête à débuter du coté de Luhansk.

Ensuite, Kolos Kovalivka, le 4e du dernier championnat possède certainement l’une des équipes les plus expérimentées en terme de moyenne d’âge. C’est certainement l’un des facteurs principaux qui peut expliquer cette très belle saison réalisée l’année dernière et qui n’est autre que la meilleure de son histoire après seulement deux saisons dans l’élite. La club n’a quasiment pas bougé lors du mercato hormis l’arrivée définitive du milieu droit Vyacheslav Churko en provenance du Shakhar Donetsk. Il était prêté pour 4 mois la saison dernière et a été très intéressant en marquant 3 buts et en délivrant 2 passes décisives en 11 matchs. Pour ce qui est de l’équipe-type, la colonne vertébrale reste la même avec Petrov et Gavrysh en défense centrale, Milko et Bogdanov au milieu et Lysenko en pointe.

Un milieu de tableau qui se resserre

Reste à savoir si des clubs comme Vorskla Poltava, Desna Chernihiv voire même Oleksandriya, déjà auteur d’une 3e place à 2018-2019, seraient capable de venir jouer les troubles-fêtes parmi les 2 favoris aux 3e et 4e place. Le FC Mariupol, qui joue ce soir à 18h30 son premier match de la saison, peut également avoir un coup à jouer cette année. Le club a déjà réalisé de belles performances en Premier-Liha, notamment avec une 4e en 2018-2019. De plus, il possède un partenariat avec le Shakhtar Donetsk qui lui prête environ une dizaine de jeunes joueurs chaque saison. Dont un qui pourrait réaliser de belles choses cette année, il s’agit de Bogdan Vyunnyk. Jeune attaquant de 19 ans possédant de bonnes qualités de vitesse et de finition, il pourrait être intéressant cette saison dans une équipe où il bénéficiera certainement d’un bon temps de jeu.

Autant d’éléments qui vont nous faire vivre une saison 2021-2022 excitante, dans une Premier-Liha plus resserrée que jamais. Le Dynamo Kyiv plus soudé que jamais, le Shakhtar et De Zerbi pour qui le titre est une nécessité, puis cette bagarre à 2 derrière avec Zorya et Kolos qui pourraient conduire, on ne sait jamais, à une course à 4 pour le titre ? En revanche, les 2 clubs de la même ville, Rukh Lviv et FC Lviv, Inhulets et Dnipro-1, sont de jeunes promus qui ont obtenu leur maintien difficilement l’année précédente, il leur faudra donc rester vigilant pour ne pas se faire piéger cette saison. Puisque pour ce qui est de la relégation, les 3 promus auront à coeur de se battre pour le maintien tout comme Mynai, miraculeusement repêché.

Crédits Photos : IMAGO, footballticketnet.fr, footboom.com

Ukraine : Ce qu’il faut savoir de la Premier-Liha 2021/2022
1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut