Les Lions de Galatasaray à l'assaut de l'Europa League
Europe

Europa League : Les Lions de Galatasaray à l’assaut de l’Europe

Passé à un but du titre de champion la saison dernière, Galatasaray aborde ce nouveau chapitre avec un esprit revanchard. Toujours guidés par l’emblématique Fatih Terim, ils auront à cœur d’aller chercher un 23e titre de champion de Turquie cette année. En parallèle, ils disputeront les phases de poule de l’Europa League face à la Lazio Rome, le Lokomotiv Moscou et l’Olympique de Marseille. Cette poule E, que l’on peut qualifier de “groupe de la mort”, sera très disputée tant le niveau des équipes semble proche. Après un mercato très prolifique, l’attente est forte du côté des supporters. Voyons ensemble si le club a les moyens d’y répondre.

Un air de revanche au Galatasaray

Cette saison, l’objectif est simple : aller chercher le titre de champion de Turquie. La pilule de la saison dernière a été dure à avaler pour le club et tous ses supporters, passés si proches du but ultime. Mais Fatih Terim, l’emblématique entraîneur des Lions, a de l’expérience et a su remobiliser ses troupes pour attaquer cette nouvelle année. Il a également su faire preuve de pragmatisme dans ses demandes lors du mercato d’été. Notamment en se séparant d’un joueur au salaire astronomique (5 millions d’euros) comme Falcao pour recruter de plus jeunes joueurs, moins coûteux. L’effectif s’est rajeuni avec les arrivées de Morutan, Cicildau ou encore celle du latéral français Sacha Boey.  

Les Sang et Or avaient l’opportunité de disputer la Ligue des Champions cette saison, mais il n’en sera rien. Ils devront se contenter de l’Europa League après avoir subi une correction en deuxième tour préliminaire face au PSV Eindhoven (7-2 score cumulé). Cette double confrontation, même si elle est arrivée très tôt dans la préparation estivale, en dit long sur les problèmes, notamment défensifs, auxquels font face les protégés de Terim. 

Fatih Terim ne fait plus l’unanimité chez les supporters, dont une partie demande le départ

De gros problèmes en défense…

On l’a dit, la double confrontation face au PSV était un signe annonciateur de la faiblesse défensive de l’équipe. Il est clair que Fatih Terim n’est toujours pas parvenu à régler la situation puisque ses joueurs font preuve d’une incroyable passivité défensive, et ce même face à des adversaires a priori plus faibles. On peut prendre comme exemple le match disputé contre Kasimpasa à l’occasion de la troisième journée de championnat. Menant de deux buts, Galatasaray s’est complètement relâché et a fini par se faire rejoindre par son adversaire (2-2 score final). Incapables de ré-accélérer pour reprendre les devants et franchement peu aidés par les changements questionnables de leur entraîneur, les joueurs se sont complètement démobilisés.

Le même scénario s’est produit ce dimanche contre Trabzonspor. Galatasaray menait de 2-0 après avoir réalisé une solide première période et a fini par se faire rejoindre par l’adversaire, beaucoup plus entreprenant et menaçant en seconde période. Là encore, les changements effectués par Terim semblaient avoir perturbé son équipe. Elle s’est complètement liquéfiée en commettant, comme souvent, beaucoup d’erreurs individuelles. Avec ce genre de matchs contre ses adversaires en poule, tous très bien armés offensivement, l’addition pourrait être beaucoup plus lourde. Les performances défensives ne sont pas de bonne augure pour la suite. Pourtant, tout n’est pas à jeter, car pris individuellement, l’effectif est solide et composé de très bons joueurs de ballon. 

… mais de grandes qualités offensives

La solidité de l’effectif est indéniable. En effet, le recrutement a été de qualité et ciblé là où l’équipe en avait le plus besoin. Galatasaray a su conserver Kerem Aktürkoğlu, jeune milieu offensif turc au potentiel immense, tout en attirant la prometteuse doublette roumaine Morutan – Cicildau. Certains observateurs parlent d’ailleurs d’Olimpiu Morutan comme d’une vraie pépite. Par ailleurs, le club a enregistré le retour de l’attaquant Halil Dervisoglu (prêté par Brentford) ainsi que les arrivées des latéraux Van Aanholt (Crystal Palace) et Sacha Boey (Stade Rennais). 

11 probable de Galatasaray cette saison

Lorsque l’on s’attarde sur le 11 potentiel de Galatasaray, forcé de constater qu’il a fière allure. Les Lions possèdent une vraie force de frappe offensive. Ils sont capables de très vite se projeter vers l’avant, notamment avec la vitesse d’Aktürkoglu et de Dervisoglu. Morutan, très explosif, est capable de frapper au but mais aussi de délivrer des caviars, à l’instar d’Antalyali, très bon passeur. Dans un autre registre, Mohammed ou Diagne pourraient débuter les matchs en attaque pour servir de point d’appui. Ils sont tous deux costauds physiquement et bons de la tête, surtout Mohammed, redoutable dans ce domaine. Feghouli, quant à lui, doit revenir à son meilleur niveau. Son expérience et sa technique seraient d’une grande aide à une équipe qui manque d’expérience.

Le joueur à suivre

C’est sans hésitation le plus prometteur de l’équipe et le plus dangereux offensivement. Les défenses adverses devront se méfier de Kerem Aktürkoglu. Recruté l’année passée à Erzincanspor (ouest de la Turquie), le jeune ailier de 22 ans est le nouveau chouchou des supporters. Très rapide et à l’aise techniquement, il a gagné les faveurs de Terim l’année dernière en réalisant de bonnes performances lorsqu’une chance lui était offerte. Avec 6 buts et 3 passes décisives en 29 apparitions toutes compétitions confondues (6 titularisations seulement !), le joueur avait même convaincu Senol Günes de l’emmener dans ses valises pour l’Euro 2020. 

Installé sur l’aile gauche en ce début d’année, il réalise un bon début de saison et apporte souvent le danger par ses courses et sa conduite de balle. Il lui reste encore à progresser dans la finition de ses actions pour effectuer le bon dernier geste. Après avoir subi une altercation avec Marcao il y a deux semaines, il est de nouveau en pleine possession de ses moyens. Il aura à coeur de briller avec Galatasaray en Europa League. L’Olympique de Marseille, qui a tenté de le recruter cet été, aura donc l’occasion de voir son talent d’encore plus près à deux reprises.

Kerem Aktürkoglu, le nouveau n°7 explosif du Galatasaray

Quelles chances pour Galatasaray en Europa League ?

Grand adepte du 4-1-4-1, Fatih Terim n’a pas encore trouvé la solution pour tirer le maximum de son équipe. Après un début de saison correct dans les résultats mais très moyen dans le contenu, les Lions du Bosphore devront impérativement élever leur niveau de jeu en phase de poules. Face à des Marseillais qui font un excellent début de saison, la tâche s’annonce compliquée mais pas impossible. Si Galatasaray joue à son meilleur niveau, ils sont parfaitement capables de sortir des poules. Reste encore atteindre ce niveau. Même si le Lokomotiv Moscou fait figure d’adversaire le plus abordable, la double confrontation s’annonce équilibrée. Le plus gros morceau de ce groupe est sans doute la Lazio Rome de Ciro Immobile et commandée par Maurizio Sarri, que Galatasaray affrontera dès la première journée.

Le groupe s’annonce très équilibré. Galatasaray se servira comme d’habitude de ses supporters qui pousseront à domicile comme à l’extérieur. Habitués aux ambiances chaudes et hostiles, les hommes de Fatih Terim devraient tenir la pression tant dans la fournaise du Vélodrome à Marseille que dans le four du Stadio Olimpico à Rome. Ils devront néanmoins faire preuve d’une plus grande rigueur défensive pour espérer exister dans ce groupe. Rappelons quand même que Galatasaray compte deux Coupes d’Europe à son palmarès. La Coupe UEFA en 2000 contre Arsenal et la Supercoupe d’Europe la même année contre le Real Madrid. La tâche s’annonce compliquée, mais lorsque les Lions sont lâchés, presque tout devient possible.

Le programme de Galatasaray en Europa League

  • Galatasaray – Lazio le 16 septembre à 18h45
  • Marseille – Galatasaray le 30 septembre à 21h
  • Lokomotiv Moscou – Galatasaray le 21 octobre à 21h
  • Galatasaray – Lokomotiv Moscou le 4 novembre à 18h45
  • Galatasaray – Marseille le 25 novembre à 18h45
  • Lazio – Galatasaray le 9 décembre à 21h

Crédits photos : IMAGO

Europa League : Les Lions de Galatasaray à l’assaut de l’Europe
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut