Europe

Quand Bordeaux fait son marché au Portugal : Présentation des cibles girondines

Avec l’officialisation du rachat des Girondins de Bordeaux par Gérard Lopez, les premières rumeurs dans le sens des arrivées ont émergé dans le club. Et avec Admar Lopes comme directeur technique et le fait que le nouveau propriétaire du FCGB soit également propriétaire du Boavista, le mercato se porte forcément vers l’Ouest. Comme l’ont indiqué de nombreux médias et journalistes (L’Equipe, Girondinfos et Fabrizio Romano pour ne citer qu’eux), Bordeaux serait effectivement en passe de recruter de nombreux joueurs du championnat portugais. Parmi eux, on retrouve Reggie Cannon, Alberth Elis, Ricardo Mangas (Boavista), Gustavo Assunção (Famalicão) ou encore Gideon Mensah (prêté au Vitoria SC la saison dernière). Portraits de ces joueurs qui pourraient figurer au coeur du nouveau projet des Girondins.

Alberth Elis, El Tigre

Arrivé l’été dernier à Boavista en provenance du Houston Dynamo, l’arrivée d’Alberth Elis (25 ans) avait fait grand bruit au Portugal. Celui qui occupait alors le poste d’ailier droit en MLS faisait partie des meilleurs joueurs du championnat nord-américain. Mais sa saison à Boavista a eu du mal à débuter. Après avoir eu un peu de mal à bien trouver ses marques dans le trio offensif sur les premiers mois, l’international hondurien a finalement bien terminé la saison avec le club de Porto. Dans un rôle de n°9 qu’il a progressivement acquis, il a su réadapter et simplifier son jeu pour se montrer plus décisif devant. Il termine tout de même la saison de Liga NOS avec 8 buts et 6 passes décisives en 31 matchs, dans une équipe qui avait du mal collectivement. Il fait d’ailleurs partie des joueurs qui ont sauvé la saison du club en lui permettant d’arracher le maintien dans les dernières journées du championnat.

Repositionné comme un n°9 très mobile avec Boavista, Alberth Elis s’est bien sûr illustré par ses qualités physiques impressionantes. Il s’agit d’un joueur très rapide et costaud, difficile à bouger pour son vis-à-vis. Il est aussi bon dans le positionnement, mais a besoin d’un milieu de terrain créateur derrière qui puisse idéalement le lancer (comme Angel Gomes la saison dernière). Bon joueur de tête et vrai renard des surfaces, il pèse énormément sur une défense en situation plus statique. Par son expérience sur l’aile, il déborde aussi énormément et sait bien alterner de poste en cours de match pour combiner. Au niveau psychologique, il est plein de hargne et d’envie. C’est le genre de profil qui peut faire du bien à un collectif dans les mauvais moments, comme ceux qu’ont traversé Boavista l’an dernier. Admettons en revanche que d’un point de vue purement technique, il n’est pas très académique. Mais ses capacités athlétiques et son sang-froid devant le but en font un vrai bon joueur.

Alberth Elis, ailier reconverti en n°9 très physique avec Boavista

L’échec Gideon Mensah au Vitoria

Prêté en août 2020 au Vitoria SC par le RB Salzburg, Gideon Mensah (23 ans) a suscité de nombreux espoirs chez les supporters vimaranenses. Hélas pour eux, le latéral gauche ghanéen n’en a confirmé presque aucun. Arrivé blessé, le joueur a rapidement été titularisé dans un secteur de jeu où, heureusement pour lui, la concurrence n’était que très faible voire inexistante. Mais il n’aura presque rien apporté à l’équipe de Guimarães. Il n’a d’abord eu que très peu d’impact dans le jeu. C’est un joueur certes très technique et bon pour poser le pied sur le ballon, mais qui fait souvent les mauvais choix ou qui joue dans le mauvais tempo. Il est tout le temps en décalage avec ses coéquipiers et ne se démarque pas vraiment pour son intelligence de jeu. Défensivement, il a aussi coûté de nombreux buts à son équipe en laissant de grands espaces dans son dos ou en se montrant parfois trop nonchalant que ce soit dans le pressing qu’il imposait ou dans les retours qu’il devait opérer. Une chose est sûre au Vitoria, on ne le regrettera pas.

Le grand bon vers la France mérité pour Ricardo Mangas

Contrairement à Mensah, Ricardo Mangas (23 ans) laissera de bons souvenirs aux supporters de Boavista et aux adeptes du football portugais en général. Malgré la saison très moyenne de son club, la joueur formé à Benfica a su réaliser la meilleure saison de sa carrière. Sur son côté gauche, il a montré de bonnes qualités offensives. Il se projette bien et vite vers l’avant et possède une certaine attirance pour l’intérieur du jeu, où il s’inscrit comme un bon élément de combinaison. C’est un joueur de couloir qui apporte beaucoup de déséquilibre, aussi bien dans l’intérieur que dans l’extérieur du jeu. Dans les derniers mètres, il s’illustre comme un bon centreur et sait se montrer décisif.

Ce qui est appréciable chez Mangas, c’est qu’il fait preuve d’une réelle intelligence de jeu et qu’il est bon sur à peu près tous les pans du jeu. Il est aussi costaud défensivement et gagne beaucoup de ses duels. Son positionnement comme sa gestion de la profondeur sont vraiment bons. Son principal axe d’amélioration réside dans sa gestion de la pression et dans sa réactivité qui est parfois un peu longue. Il s’agit là d’un bon joueur de championnat qui, sans se montrer transcendant, pourrait avoir une belle carte à jouer en Ligue 1.

Reggie Cannon, la promesse américaine

Du haut de ses 23 ans, Reggie Cannon est international américain (20 sélections)

A l’instar de son coéquipier Alberth Elis, Reggie Cannon (23 ans) a lui aussi débarqué à Boavista l’été dernier en provenance de la MLS, et plus particulièrement en provenance du FC Dallas. Après quelques mois d’adaptation où l’Américain a dû s’habituer à de nouveaux schémas tactiques et surtout à un nouveau continent, le latéral droit est vite devenu un élément clé du jeu de Jesualdo Ferreira. S’il fallait énoncer sa qualité première, il faudrait d’abord parler de sa qualité de passe tant dans le jeu court que dans le jeu long. Reggie Cannon est par ailleurs un excellent centreur. Il faut ajouter à cela l’intelligence de ce joueur technique qui lève énormément la tête pour appréhender le jeu et trouver les meilleures solutions. Offensivement, il apporte une belle plus-value. Derrière aussi, c’est du solide dans le duel. Il doit néanmoins évoluer sur son jeu sous pression et manque parfois un peu d’agressivité.

Un pilier du Famalicão : Gustavo Assunção

Si sa saison 2019-2020 était de très haut niveau, la saison dernière a été moins brillante pour Gustavo Assunção (21 ans) avec Famalicão, sans être mauvaise pour autant. Mais difficile de lui en vouloir dans une équipe où il est presque le seul élément à avoir résisté à un été très mouvementé, et où il a su se maintenir comme un cadre important. Le milieu défensif brésilien a un profil très élégant. Il se projette très bien vers l’avant et possède de bonnes qualités défensives. C’est un joueur agressif qui défend la plupart du temps debout et qui lit bien le jeu. Si on lie à cela son bon placement entre les lignes, on obtient un joueur qui intercepte énormément de ballons. Et ce aussi bien devant sa surface que dans le camp adverse, car Assunção presse beaucoup, et haut.

Gustavo Assunção (à gauche) face à Rio Ave

Malgré son âge, il démontre aussi beaucoup de maturité et est devenu un vrai leader au Fama. En plus de porter le brassard, il guide beaucoup ses coéquipiers dans le placement et dans les indications du jeu à mettre en place. C’est un très bon relai entre les consignes de l’entraîneur et la pelouse. C’est un milieu défensif calme qui sait bien orienter les dynamiques collectives depuis sa position reculée. Par ses bonnes capacités en jeu long, il sait renverser le jeu et créer des situations en transitions offensives rapides. Avec les difficultés que connaît Bordeaux et le projet que le club a à reconstruire, Assunção serait un profil idéal. Il pourrait insuffler un nouvel air à l’équipe et les Girondins formeraient un bon palier pour lui avant une étape supérieure.

Crédits Photos : IMAGO

Quand Bordeaux fait son marché au Portugal : Présentation des cibles girondines
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut