Europe

Ligue des Champions : Malmö-ball is back !

Depuis une dizaine d’années, le Malmö FF secoue le football suédois dans son ensemble et s’inscrit peu à peu dans le football européen et surtout en Ligue des Champions. A l’aube de la troisième participation du club dans la plus grande des compétitions européennes, petite présentation de la formation suédoise et des armes en la possession de Jon Dahl Tomasson.

Respirer le foot comme Malmö

Comme de nombreux clubs suédois, le Malmö FF peut compter sur le soutien inébranlable de ses supporters. Si le championnat de ce pays scandinave n’intéresse pas encore une grande partie de l’Europe, il passionne les foules locales. En effet, la Suède possède certains des groupes de supporters les plus actifs et les plus bruyants d’Europe. Et certains clubs européens s’en sont forcément rendus compte ces dernières semaines. Parmi eux, on parlera en particulier des Rangers de Steven Gerrard ou de Ludogorets.

Affrontant Malmö en tours préliminaires puis en play-offs de qualification en Ligue des Champions, les deux écuries se sont cassés les dents en Suède. Ils y ont été défaits respectivement 2-0 et 2-1. En tribunes, des supporters qui ont fait vibrer toute une équipe, déstabilisant les adversaires du leur club fétiche. Un impact d’autant plus marquant lorsqu’on sait qu’ils étaient moins de 6 000 à pouvoir se présenter à la Swedbank Stadion.

Là où Malmö respire aussi le football, c’est sur un aspect purement sportif. Souvent devancés par leur grand rival de l’IFK Göteborg, les Himmelsblatt ont depuis 2010 tout bousculé dans la hiérarchie. Sur cette décennie, ils ont tout simplement remporté 6 titres de champion en Allsvenskan. De quoi les replacer pour le moment comme le club le plus titré du pays. Sur cette même période, Malmö a également participé à trois phases finales de Ligue des Champions soit plus qu’aucun autre club du pays. Au grand damne de l’AIK et de Göteborg.

Bien recruter…

Pour cette phase finale de la Ligue des Champions, Malmö s’avance avec un très joli groupe. Et cela est grandement dû au travail du directeur sportif du club, Daniel Andersson. Avec le peu de moyens dont il dispose – à l’échelle européenne -, il parvient à bien recruter pour pas cher. Parmi ses dernières trouvailles, on peut notamment citer le milieu de terrain de 25 ans Erdal Rakip. Devenu important avec le MFF, le joueur arrivant de Benfica n’avait coûté que 500 000 euros au club. Aussi et surtout, le transfert du Serbe Veljko Birmancevic. Arrivé cet été en provenance de Cukaricki, l’ailier gauche de 23 ans est déjà l’un des meilleurs joueurs de l’effectif. En seulement 7 matchs dans les tours de qualification en Ligue des Champions, il a inscrit 4 buts et 2 passes décisives. Il est déjà un petit phénomène local.

Le 24 août dernier, Antonio Colak et Veljko Birmancevic fêtaient la qualification de Malmö en Ligue des Champions. A eux deux, ils sont impliqués sur 11 buts sur la campagne qualificative de leur club

En plus de ces joueurs de talent, Daniel Andersson a su y ajouter de l’expérience. Une composante essentielle pour performer dans les compétitions européennes. Cette touche d’expérience sera là apportée par un certain Ola Toivonen. Rapatrié en Suède fin 2020, l’attaquant d’aujourd’hui 35 ans est devenu une star en Australie avec le Melbourne Victory. Connu aussi en France après ses passages à Rennes et à Toulouse, le géant suédois a longtemps été incontournable en sélection (15 buts). A ces recrutements, il faut ajouter la qualité déjà présente au club par des joueurs comme Anel Ahmedhodzic, Anders Christiansen ou Antonio Colak (prêté par le PAOK).

… pour bien jouer !

Une équipe qui a donc de la qualité et du nombre. Mais pour jouer comment ? Jon Dahl Tomasson a su utiliser les armes en sa possession pour promouvoir un football agréable. Très portée sur l’offensive, son équipe se montre agressive dans la partie adverse du terrain. Et ça paie ! Le sacre national en Allsvenskan 2020 en est une preuve, la qualification en Ligue des Champions en est une autre. En championnat, les Himmelsblatt possédaient la première attaque de Suède avec 64 buts. Quant aux tours préliminaires, ils y ont inscrit 13 buts en 8 matchs face aux Rangers, à Ludogorets, à Riga et au HJK.

Deuxième défense du championnat derrière Hacken, Malmö n’avait encaissé que 30 buts en autant de matchs en 2020. Tout cela grâce à une belle assise défensive permise par des joueurs comme Ahmedhodzic ou Nielsen. Le collectif très solidaire de JDT a également permis de souvent réussir à sécuriser les derniers mètres de l’équipe.

Le potentiel 11 type de Malmö en Ligue des Champions

Le joueur à suivre

Si le jeu de Malmö se caractérise surtout par son animation offensive, la défense est aussi un secteur très important dans le succès club suédois. Et tout particulièrement par la personne d’Anel Ahmedhodzic. L’international bosnien qui a totalement muselé un certain Anthony Martial il y a quelques jours est parmi les plus grands espoirs de l’Allsvenskan. Et comme vous pouvez vous en douter, beaucoup de clubs ne sont d’ores et déjà plus insensibles au talent du défenseur central de 22 ans. Ce dernier compte parmi ses prétendants certaines des plus belles écuries européennes. L’Atalanta Bergame, Chelsea, Milan ou encore le PSV. De jolis prétendants qui ne manqueront pas de l’observer de près sur ces prochaines semaines.

A seulement 22 ans, Ahmedhodzic est un joueur qui possède d’excellentes qualités physiques. Avec son mètre quatre-vingt-quinze il est impérial dans le domaine aérien. A cela, il faut ajouter qu’il reste plutôt rapide au vu de son physique impressionnant. Très solide au duel, il a aussi beaucoup progressé la saison dernière balle au pied. C’était certainement l’un de ses plus grands axes de progression. Le Bosnien se montre d’ailleurs comme un joueur travailleur. Son avenir pourrait donc être radieux s’il parvient à faire le bon choix dans les prochains mois. En attendant, on espère qu’il saura nous régaler avec Malmö en Ligue des Champions.

Anel Ahmedhodzic, la pépite bosnienne de Malmö

Quelles attentes en Ligue des Champions ?

Dans le groupe H aux côtés de la Juventus, de Chelsea et du Zenit (dont vous pouvez retrouver la présentation ici), les affaires seront difficiles pour Malmö en Ligue des Champions. Mais une potentielle qualification au tour suivant n’est de toute façon pas à l’ordre du jour en Suède. En tout cas, cette idée semble par elle-même très optimiste. La simple qualification pour la phase de groupes est déjà, en elle-même, une grande réussite pour les Himmelsblatt. D’un point de vue tant économique que populaire, elle aura fait un bien énorme au club suédois. Mais face à des écuries telles que le champion d’Europe en titre, le champion de Russie et la Vieille Dame, Malmö fera difficilement le poids.

On peut tout de même espérer deux choses pour les Suédois sur cette campagne européenne. Tout d’abord, proposer le meilleur jeu possible, sur la lancée de ce que produisent les hommes de JDT en Allsvenskan. Potentiellement, gratter quelques points à leurs adversaires. On peut notamment imaginer l’exploit que réaliserait Malmö en arrachant des points à Chelsea ou à la Juve. Enfin, la participation du club du sud de la Suède permettra de mettre en avant d’excellents joueurs de football peu exposés, d’Ahmedhodzic à Birmancevic en passant par Christiansen.

Un grand merci à @Nino_mldz (Twitter) pour son aide précieuse dans l’écriture de cet article.

Crédits Photos : IMAGO

Ligue des Champions : Malmö-ball is back !
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut