Autriche

Europa League : focus sur le Rapid Wien

Habitué des joutes européennes, le Rapid Wien sera de nouveau engagé en Europa League cette saison. Au sein d’un groupe H relevé, ils devront retrouver le chemin de la victoire après un début de saison mitigé.

Un géant autrichien habitué aux joutes européennes

Fondé en 1899, le Rapid Wien est le club le plus titré d’Autriche. Sur le plan national, le club compte 32 championnats et 14 Coupes dans son armoire à trophées. Les Viennois ont également la particularité d’avoir remporté un championnat et une Coupe d’Allemagne, après que celle-ci ait annexé l’Autriche en 1938.

Durant son histoire, le club a également connu plusieurs épopées européennes marquantes. Parmi celles-ci, on peut notamment citer les deux finales de Coupe d’Europe des vainqueurs de Coupe. Elles seront toutes deux perdues, la première face à Everton en 1985 et la seconde contre le Paris Saint-Germain en 1996.

Plus récemment, le Rapid a connu une perte de vitesse au niveau national, n’ayant plus remporté de titres depuis le championnat de 2008. La faute au nouveau mastodonte du football autrichien, le Red Bull Salzburg, qui n’a lâché que deux titres depuis cette saison-là. 

Club le plus titré du pays, le Rapid vit dans l’ombre de Salzburg depuis son rachat par Red Bull en 2005.

Ils sont pourtant restés un club sérieux sur le plan européen : ce sera cette saison leur huitième participation en phase de groupes d’Europa League, sur les dix dernières années. Phase de groupes que les Viennois n’ont réussi à passer qu’à deux reprises sur cette période, lors des exercices 2015/2016 et 2018/2019.

Un début de saison mitigé

Vice-champions la saison dernière, les Viennois ne semblent pas partis sur la même lancée cet été. Ils ont en effet déjà subi trois défaites face à des adversaires largement à leur portée en championnat (Hartberg, Altach et Admira Wacker). Après sept journées, les Verts et Blancs ne comptent que 8 points, loin de leurs standards habituels.

En Europe, le Rapid Wien a également été défait dès son entrée en lice lors des préliminaires de Ligue des Champions. Sa défaite 2-0 en déplacement au Sparta Prague ne lui permettant pas de confirmer son bon travail de l’aller (2-1), à l’Allianz Stadion. De quoi nourrir de gros regrets.

Ils auront tout de même su relever la tête en Europa League, éliminant Anorthosis Famagusta (Chypre), puis Zorya Luhansk (Ukraine) pour atteindre la phase de groupes. Ils y seront opposés à de sérieux adversaires en la personne de West Ham, du KRC Genk et du Dinamo Zagreb au sein du groupe H.

Belle communion entre fans et supporters après la victoire contre Zorya Luhansk cet été

Revue d’effectif

Cette équipe qui devrait s’articuler autour d’un 4-2-3-1, même si une défense à 5 est utilisée plus sporadiquement, est entraînée par Dietmar Kühbauer. Ce dernier, ancien international autrichien, est notamment passé par la Real Sociedad au cours de sa carrière de joueur. Il devrait sans surprise aligner Strebinger au poste de gardien.

Sur le plan défensif, le Monténégrin Filip Stojković devrait prendre place sur le flanc droit. Son alter ego sur le côté gauche sera Maximilian Ullmann, qui n’a connu que le Rapid du haut de ses 28 ans. En charnière centrale, Maximilian Hofmann et le jeune Leo Greiml (20 ans) semblent avoir une longueur d’avance sur leurs concurrents. Au même poste, Kevin Wimmer, international autrichien à 9 reprises et débarqué libre cet été, peine à convaincre pour le moment. 

Au milieu de terrain, les hommes de Kühbauer auront la lourde tâche de remplacer Dejan Ljubicic. Celui-ci étant parti libre vers Köln et la Bundesliga après quatre saisons au club. Le duo composé du Bosnien Srđan Grahovac et du Slovène Dejan Petrovič devrait être régulièrement aligné dans le double pivot. En cas de besoin, ils pourraient être suppléés par la jeune recrue de 22 ans Robert Ljubičić, arrivé en provenance de St. Pölten.

Sur les ailes, le Rapid Wien a connu le départ de son prodige Yusuf Demir vers le FC Barcelone cet été, lui qui commençait à devenir joueur très important de l’effectif. En son absence, ce sont les jeunes Marco Grüll et Kelvin Arase qui devraient évoluer sur les flancs de l’attaque viennoise. L’expérimenté Schick sera leur principal concurrent.

Taxiarchis Fountas, fer de lance de l’attaque viennoise depuis son arrivée en 2019

Devant, le Grec Taxiarchis Fountas devrait être le fer de lance de l’équipe, lui qui enchaîne les buts en ce début de saison, avec déjà 7 réalisations. Il devrait être aligné en soutien d’Ercan Kara, auteur de 20 buts toute compétitions confondues la saison passée. Christoph Knasmüllner ou encore Thierno Ballo, jeune prêté par Chelsea, pourraient aussi avoir leur chance derrière ce duo.

Le XI type

Le XI probable du Rapid Wien cette saison

Le calendrier européen du Rapid Wien

UEFA Europa League – Groupe H : Ferencváros / Genk / West Ham / Dinamo Zagreb

  • 16 septembre (18h45) : Rapid Wien – Genk
  • 30 septembre (21h) : West Ham – Rapid Wien
  • 21 octobre (18h45) : Rapid Wien – Dinamo Zagreb
  • 4 novembre (21h) : Dinamo Zagreb – Rapid Wien
  • 25 novembre (18h45) : Rapid Wien – West Ham
  • 9 décembre (21h) : Genk – Rapid Wien

Crédits photo : IMAGO

Europa League : focus sur le Rapid Wien
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut