Europe

Conference League : Le Partizan, un Européen renaissant ?

Après une saison délicate, le Partizan a tout de même réussi à décrocher un billet pour la toute nouvelle Conference League. Dans une bonne dynamique suite à leur bon début de saison, les joueurs du Partizan savent qu’ils ont un coup à jouer dans cette compétition. Mais, jusqu’où ?

Un géant local

Club majeur de Serbie aux côtés de l’éternelle rivale de l’Etoile rouge avec vingt-sept championnats à son palmarès, le FK Partizan est un habitué des compétitions européennes. Si contrairement aux rivaux, les supporters n’ont jamais vu leur club remporter une Coupe d’Europe, celui-ci a déjà atteint la finale de la Coupe des Clubs Champions en 1966, perdue face au Real Madrid (2-1). Depuis, le FK Partizan s’est régulièrement invité aux phases finales des différentes compétitions européennes avec un total de 208 matchs disputés.

La saison n’a pas été la plus glorieuse de l’Histoire du Partizan. Une deuxième place derrière un Crvena Zvezda clairement au-dessus en termes de niveau. La faute aussi à un début de saison trop irrégulier. Les Belgradois ont également manqué la phase finale d’Europa League sur une défaite en prolongation face à Charleroi au troisième tour de qualification. Une saison mitigée sans titre, puisque l’Etoile Rouge a également remporté la Coupe, et sans phase finale européenne.

Aleksandar Lutovac face à Milan Rodić (gauche) et Sekou Sanogo (droite) lors du derby face au rival Crvena Zvezda le 18 octobre 2020.

Cette saison, le Partizan semble mieux parti pour une saison réussie. En effet l’arrivée de Stanojević en remplacement de Savo Milosević semble avoir redonné une nouvelle dynamique à l’équipe, avec laquelle il a travaillé sur la solidité et la discipline dans le jeu. En championnat, le FK Partizan affiche sept victoires en autant de rencontres avec seulement deux buts encaissés et pointe à la première place. Toutefois après s’être défait assez facilement des Slovaques du Dunajská Streda (3-0) au deuxième tour de qualification pour la Conference League, les Serbes ont buté sur une équipe de Sotchi peu intéressante pour finalement s’imposer aux tirs aux buts. Après un match aller perdu face à Santa Clara en barrages (2-1), les joueurs du Partizan ont su contenir la possession des Portugais au retour avec discipline et s’imposer (2-0).

L’effectif actuel

Comme évoqué précédemment, le nouvel entraineur du Partizan a instauré un gros travail de rigueur dans cette équipe. C’est pourquoi la charnière centrale composée de Vujačić et Saničanin a une importance déterminante pour garantir la solidité de l’équipe. Au milieu de terrain, l’international israélien Bibar Natcho oriente le jeu et joue un véritable rôle de créateur avec le ballon. Derrière lui, Zdjelar apporte son soutien dans la récupération, le pressing et pour casser des lignes.

En pointe, on trouve un Ricardo Gomes en grande forme qui empile les buts, à raison d’un toutes les 88 minutes toutes compétitions confondues. En difficulté depuis son retour au club en 2019, Lazar Markovic fait enfin ses preuves sur le côté droit en ce début de saison. L’ancien de Liverpool et de Benfica s’est particulièrement distingué en éliminatoires de Conference League avec un but et deux passes décisives très précieuses.

Voici la liste des joueurs inscrits par le FK Partizan sur la liste UEFA :

Gardiens : Milan Lukač (SRB), Aleksandar Popović (SRB), Nemanja Stevanović (SRB)

Défenseurs : Siniša Saničanin (BIH), Igor Vujačić (MNE), Marko Živković (SRB), Bojan Ostojić (SRB), Aleksandar Miljković (SRB), Rajko Brežančić (SRB), Ivan Obradović (SRB), Slobodan Urošević (SRB), Nemanja Miletić (SRB)

Milieux de terrain : Bibras Natcho (ISR), Seydouba Soumah (GUI), Saša Zdjelar (SRB), Aleksandar Šćekić (MNE), Nikola Terzić (SRB), Lazar Marković (SRB), Miloš Jojić (SRB), Nemanja Jović (SRB), Milan Smiljanić (SRB), Danilo Pantić (SRB)

Attaquants : Filip Holender (HON), Queensy Menig (NED), Ricardo Gomes (CPV), Aleksandar Lutovac (SRB)

Entraineur : Aleksandar Stanojević (SRB)

Le joueur à suivre

Le jeune ailier Nemanja Jović pourrait être intéressant à suivre du côté du Partizan cette saison. Agé seulement de 19 ans, il grapille de plus en plus de temps jeu et se fait une place au sein de l’effectif. Avec six entrées en jeu en sept matchs de championnat, il a lui aussi inscrit un but et délivré deux passes décisives. Il a d’abord représenté la Bosnie Herzégovine en catégorie des moins de 17 ans, avant de finalement porter les couleurs de la Serbie en moins de 19 ans et en espoirs. Il a d’ailleurs honoré sa première sélection A cet été en amical face au Japon.

Capable de créer des espaces grâce à sa qualité d’appel que ce soit dans l’axe ou dans son couloir, il représente un danger permanent aux abords de la surface adverse. Il raffole des petits espaces et apporte toujours du mouvement avec son jeu en une ou deux touches de balle. Travailleur, il entre dans les plans de jeu de son entraineur, puisque très volontaire et généreux dans le repli défensif. Enfin, sa qualité de tir en fait un très bon tireur de coups de pieds arrêtés.

Nemanja Jović, ici au duel avec Allano lors du match face à Santa Clara le 26 août 2021.

Le groupe

Le FK Partizan a hérité du groupe B et se confrontera aux Chypriotes de l’Anorthosis Famagusta, aux Estoniens du Flora Tallinn et aux Belges du KAA Gent. Ce groupe semble plutôt à la hauteur du Partizan qui l’aborde avec toute la confiance accumulée dans ce début de saison. Mais attention aux pièges.

Le club de Gent affiche de belles performances en championnat mais s’est fait quelques frayeurs en tours de qualification pour la Conference League contre des équipes largement à sa portée. Notamment le Rigas Futbola Skola qui est venu arracher le match nul en Belgique. Le Flora Tallinn de son côté fait un début de saison très sérieux avec une deuxième place en championnat malgré trois matchs de retard. Au niveau européen, après s’est défait très facilement d’Hibernians (5-0) au premier tour de qualification de la Ligue des Champions, les Estoniens se sont fait sortir par le Legia Varsovie dans une double confrontation assez serrée (3-1).

L’Anorhosis Famagusta s’est enfin fait éliminé par le Rapid Wien en qualification pour l’Europa League mais a battu l’Hapoel Be’er Sheva sans trop de difficulté pour atteindre la phase de poules de Conference League. Un groupe assez relevé donc, mais dans lequel le Partizan doit viser la qualification voire même la première place.

Voici le calendrier du Partizan dans cette Conference League :

  • Anorthosis Famagusta – Partizan, le 16 septembre à 21h.
  • Partizan – Flora Tallinn, le 30 septembre à 18h45.
  • Partizan – KAA Gent, le 21 octobre à 21h.
  • KAA Gent – Partizan, le 4 novembre à 21h.
  • Flora Tallin – Partizan, le 25 novembre à 21h.
  • Partizan – Anorthosis Famagusta, le 9 décembre à 18h45.

Merci à @PartizanFra et @Fudbalski_Hram (sur Twitter) pour leur aide à la rédaction de cet article.

Crédits Photos : IMAGO

Conference League : Le Partizan, un Européen renaissant ?
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut