Danemark

Conference League : FC København, le géant danois

Engagés dès le deuxième tour qualificatif de la nouvelle Europa Conference League, le FC København s’est qualifié aisément pour les poules. Tombé dans un groupe F qui s’annonce plein de rebondissements, le club de la capitale se doit de viser la 1ère place, pour aller directement en huitième de finale voire au-delà. Avec une équipe taillée pour l’Europe, le club retrouve de l’ambition… et pourquoi pas retrouver son niveau des grandes soirées européennes !

L’épopée européenne a déjà bien débuté

Troisièmes de la Superligaen la saison dernière, le FC København était engagé en qualifications pour la toute nouvelle Europa Conference League. Tête de série tout le long du parcours estival, København a atteint les poules en venant à bout de trois adversaires différents !

Le FCK entre en lice lors du deuxième tour de qualification. Le tirage au sort les oppose aux Biélorusses du Torpedo-BelAZ Zhodino, 4èmes de leur championnat en 2020. Pas en forme en 2021, Zhodino ne fait pas le poids. Pas habitué à ces matchs européens, le Torpedo se fait balayer au Parken Stadium de Copenhague. København, qui n’avait pas fait tourner l’équipe, l’emporte 4-1 grâce à notamment, un doublé de Kamil Wilczek. Le match retour n’a pas pu se jouer en Biélorussie, en raison du boycott du territoire par l’Europe. C’est ainsi la ville de Kazan, en Russie, qui est désignée pour accueillir le match. Et en terrain neutre, les Løverne (les “Lions” en français) surclassent leurs adversaires 0-5 malgré la rotation d’effectif, et se qualifient sans forcer au troisième tour.

Au tour suivant, les Danois rencontrent le Lokomotiv Plovdiv, dauphin de Ludogorets la saison dernière. L’équipe bulgare a montré deux visages en ce début de saison : un très mauvais départ en championnat, mais une qualification face aux tchèque de Slovacko lors du 2nd tour, aux tirs au but. A l’aller en Bulgarie, København se fait secouer. Plovdiv ouvre le score à l’heure de jeu sur pénalty. Mais le milieu espagnol Pep Biel égalise pour le FCK, à la 74ème minute. Dans le dernier quart d’heure, Kamil Wilczek manque un pénalty, et Plovdiv finira à 10 suite à une exclusion. Pas d’incidence sur le résultat, les Danois repartent de Bulgarie avec un triste match nul 1-1.

Une semaine plus tard, au Parken, København se met rapidement à l’abri. Grâce à un doublé de Kevin Diks, défenseur droit néerlandais, le FCK mène 2-0 après 20 minutes de jeu. Puis Biel et Daramy enfoncent les Bulgares et le club de la capitale danoise s’impose 4 buts à 2.

Les barrages de C4 regroupaient des équipes de niveaux sensiblement similaires. Pourtant tête de série, le FC København tombe sur Sivasspor. Cinquième de Turquie et déjà européen la saison passée ! La première manche, jouée en Turquie, est peu rythmée. Le jeu est haché par de nombreuses fautes. En témoigne le nombre de cartons jaunes distribués. 5 pour Sivasspor, 4 pour les Danois. Le spectacle fut faible, hormis durant les cinq dernières minutes de la première heure de jeu. Le FCK ouvre le score par Diks encore, à la 55ème minute de jeu. Mais Sivasspor recolle vite, égalisant à la 59ème minute de jeu. Profitant du manque de concentration des Turcs, Jens Stage inscrit un but sur le coup d’envoi pour offrir la victoire au FCK en Turquie ! København s’impose 2-1 en Turquie, et part avec un bel avantage.

Jens Stage, célébrant l’ouverture du score contre Sivasspor en barrage retour de C4

Au Danemark, Jens Stage, encore lui, ouvre les festivités, pour une victoire 5-0. Mohammed Daramy a d’ailleurs inscrit son dernier but, pour son dernier match avec le club danois. Après une année sans Europe, Copenhague retrouve son équipe en poules. Le FCK jouera bien l’Europa Conference League !

Début de saison étincelant, une forme à confirmer

Cette saison, en championnat, le FC København joue le titre. Et après les récents échecs des deux dernières saisons, le club de la capitale est bien parti. Malgré deux premiers matchs compliqués où les Løverne sont accrochés par l’AaB et Silkeborg, le FCK est leader de Superligaen. En effet, l’équipe vient d’enchaîner une série de 6 victoires consécutives qui leur permet de dominer ce début de saison juste devant Midtjylland. Parmi ces victoires, un carton 4-2 lors du “Slaget om København” contre le champion en titre Brøndby ! Alors, København est-il prêt à reprendre le leadership danois, en championnat comme en coupe d’Europe ?

Un effectif taillé pour les grands matchs

Côté effectif, le club de la capitale a des arguments à faire valoir. Après un gros mercato dans le sens des arrivées, presque tous les postes sont doublés. 

Car des départs, il y en a eu des importants. L’international danois Zanka, prêté la saison dernière, est retourné à Fenerbahçe, qui l’a laissé signer libre à Brentford. Karlo Bartolec n’a jamais su s’imposer en Superligaen malgré un niveau prometteur. A 26 ans, il rentre en Croatie, vendu pour 250 000 euros, au NK Osijek. Le jeune Victor Nelsson, défenseur en grande progression, a filé à Galatasaray pour 7M d’euros ! L’ailier Viktor Fischer, a signé cet été en Belgique, au Royal Antwerp. Et enfin, le plus gros départ, lors du dernier jour de mercato européen : Mohammed Daramy, a été acheté 12M d’euros par l’Ajax.

En contrepartie, l’équipe s’est renforcée, notamment dans le secteur défensif. Kamil Garbara vient d’arriver pour 3.5M d’euros, en provenance de Liverpool. Autre ancien de l’AGF, Kevin Diks arrive libre en provenance de la Fiorentina en Italie. Le défenseur droit néerlandais, s’est déjà illustré avec le FCK, inscrivant cette saison 5 buts et 3 passes décisives ! Le défenseur géorgien Davit Kocholava arrive du Shakhtar Donetsk pour près de 2.5M d’euros. 

Outre ces arrivées, l’équipe type de Jess Thorup, en 4-2-3-1 ou 4-3-3, se dessine, avec de nombreux cadres à chaque poste. Viktor Kristiansen, 22 ans, vient de s’imposer en défense sur le côté gauche. A 29 ans, Nicolai Boilesen s’apprête à disputer sa sixième saison sous le maillot du FCK. Au milieu, Lukas Lerager vient de définitivement signer pour 3.5M d’euros, en provenance du Genoa. A ses côtés, l’expérimenté Zeca, 33 ans, apporte toute son expérience à la récupération de la balle. Juste devant, Jens Stage, et Pep Biel sont décisifs en Europe.

Le jeune William Bøving, 18 ans, gagne du temps de jeu avec la blessure de Rasmus Falk Jensen. Enfin, devant, le Polonais Kamil Wilczek, 33 ans, n’est pas toujours titulaire. Mais son rôle dans la rotation sera important, pour épauler Jonas Wind, titulaire indiscutable en pointe. A 22 ans, personne n’est venu le chercher durant le mercato, et il compte bien porter København vers le titre national. L’international danois commence fort : 6 buts et 3 passes décisives, entre la Superligaen, la C4, et la sélection danoise !

Jonas Wind, célébrant un but au côté de Mohammed Daramy, qui vit son dernier match de Superligaen, contre SønderjyskE

Des adversaires motivés, des déplacements compliqués à venir

Tête de série lors du tirage au sort, le FC København est tombé dans le groupe F. Avec eux, on peut retrouver le PAOK, le SK Slovan Bratislava, et Lincoln Red Imps FC. Un groupe très intéressant où les Danois sont favoris. Mais où les outsiders pourraient bien les bousculer. Le FCK va se battre pour assurer la 1ère place.

Le premier adversaire du leader de Superligaen, sera le ŠK Slovan Bratislava. Le cador slovaque domine très largement son championnat, et devrait se concentrer prioritairement sur les matchs européens. Absent l’année dernière des poules européennes suite à la pandémie du Covid qui les avait disqualifiés des qualifications, le Slovan sera revanchard.

Le second adversaire européen des Løverne, est un adversaire inédit en poules. Le Lincoln Red Imps FC, champion de Gibraltar. Pourtant habitués des déroutes en qualifications européennes, les Imps ont surmonté les difficultés du Gibraltar, pour accéder à une poule européenne pour la première fois dans ce petit championnat. Aussi, les conditions climatiques de Gibraltar sont difficiles. C’est pourquoi le déplacement de cet automne au Victoria Stadium, pourrait être compliqué pour les trois écuries du groupe F. La différence de température et de climat entre Copenhague et Gibraltar est conséquente, même si les conditions de jeu devraient être plus agréables, fin novembre.

Le troisième adversaire du FCK est le PAOK. Club grec de la ville de Thessaloniki, le PAOK est habitué de l’Europe. Entrés en lice lors du troisième tour qualificatif de cette C4, les Grecs ont renversé le Bohemian FC, avant d’éliminer les croates de Rijeka en barrages. Le deuxième club grec actuellement, n’est plus sorti des poules par le haut depuis la saison 2016/17 en C3. Le PAOK pourrait donc profiter d’un parcours plus aisé sur le papier, pour progresser en C4.

Le FC København est tombé dans un groupe plein de pièges. Mais l’écurie danoise est armée pour finir première du groupe et aller loin dans la compétition. Privée d’Europe la saison dernière, le FCK est déterminé à se battre pour faire rayonner le Danemark. Et il le faut bien, car le Danemark connaît des difficultés au classement UEFA. Poussé par un Parken qui peut accueillir plus de 35.000 fans, le FCK, va-t-il survoler la poule F ?

Dans la lancée de la sélection à l’Euro, et comme en 2020, København aura à coeur de réitérer une performance européenne de haut rang. Mais pour cela, il faudra d’abord venir à bout au mieux de ses adversaires exotiques.

Crédits photos : IMAGO

Conference League : FC København, le géant danois
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

En haut