Asie

La préparation au Qatar en vue de la Coupe du Monde 2022

A un an du coup d’envoi de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, les différentes sélections qualifiées pour la compétition se préparent peu à peu à l’évènement. Alors que c’est la première édition à se tenir en hiver, les fédérations réfléchissent déjà aux changements de calendrier. Le Qatar ne déroge évidemment pas à la règle et se prépare à sa manière, à l’un des évènements les plus attendus.

La sélection en quête d’expérience en vue du Mondial

Comme déjà évoqué dans un précédent article, la fédération qatarie et le gouvernement font tout pour que ce Mondial 2022 se déroule au mieux. Ces derniers ont réalisés de gros investissements, que ce soit sur la construction de stades ou sur la formation de nouveaux joueurs pour l’équipe nationale. En effet, grâce à l’académie Aspire, une toute nouvelle génération de joueurs a émergé en 2019. A l’occasion de la Coupe d’Asie, l’équipe a confirmé sa grosse progression des dernières années en remportant cette édition. Une progression telle qu’aujourd’hui, on considère la sélection qatarie comme l’une des équipes les plus compétitives du continent asiatique.

Une progression que tout un pays espérait, en vue de la Coupe du Monde à domicile. Pour rappel, lors de l’attribution de cette dernière en 2010, le Qatar était classé 113ème au classement FIFA. De plus, ils n’avaient jamais remporté aucun trophée majeur. Aujourd’hui, les Annabis pointent à la 51ème place de ce dernier, et ont été sacrés champions d’Asie en 2019. Ce groupe de joueurs se connaît très bien, et joue ensemble depuis très longtemps maintenant. En club comme en équipe de jeunes, ce groupe a toujours évolué ensemble depuis tout petits.

Lors des 12 derniers mois, le Qatar a disputé 23 matchs et a été invité à plusieurs compétitions majeures. Tout d’abord, les Annabis ont eu l’opportunité cet été de se mesurer aux nations d’Amérique du Nord lors de la Gold Cup. Ils y ont fait très bonne figure en atteignant les demies-finales, s’inclinant face aux USA. Les Qataris ont également pris part à la phase de qualification à la Coupe du Monde de la zone Europe, au sein du groupe A. Ce dernier était composé du Portugal, du Luxembourg, de l’Irlande, de la Serbie et de l’Azerbaïdjan. Du moins, c’est de cette manière que la fédération qatarie l’a annoncée. Dans les faits, par souci d’équité, les matchs disputés face au Qatar n’ont pas influé sur le classement du groupe. Ces rencontres ont donc plutôt été des matchs amicaux.

Toutefois, cela a permis aux joueurs qataris de se mesurer pour l’une des premières fois de leurs carrières à des joueurs évoluant sur le Vieux Continent. Bien que permettant d’engranger beaucoup d’expérience, cette tournée européenne ne s’est pas très bien passée. Seulement 2 victoires pour les Annabis en 10 rencontres. En 2019, le Qatar avait également disputé la Copa America avec un bilan plutôt mitigé. Il est clair que la fédération qatarie compte beaucoup sur la progression de la sélection en vue de la Coupe du Monde 2022, et tente de mettre ses joueurs dans les meilleures conditions pour arriver prêt pour cet évènement. Et pour cette année 2022, la fédération continue dans sa volonté de mettre la sélection nationale en avant.

Le XI qatari à l’occasion du match face à la Colombie, lors de l’édition 2019 de la Copa America.

Priorité à la Coupe du Monde, dans tous les domaines

Il y a quelques mois, la QFA annonçait le calendrier de la saison 2021-2022, ainsi que quelques informations concernant la saison suivante. Parmi celles-ci, l’annonce la plus importante concerne la saison 2022-2023, qui va être totalement chamboulée par la Coupe du Monde. En effet, la fédération qatarie a annoncé qu’à l’issue de la saison en cours, en avril 2022, les joueurs qataris habituellement sélectionnés seront libérés de leurs obligations en club. Ceci permettant ainsi à ces derniers de se préparer au mieux pour le Mondial. Si la fédération confirme cette possibilité, l’impact sur les clubs de QSL peut s’avérer déterminant pour la course au titre. Il ne serait donc pas impossible de voir un nouveau champion à l’issue de la saison 2022-2023.

Ce n’est cependant pas la seule option étudiée par la fédération. Une seconde option impliquerait un report pur et simple de la saison jusqu’à la fin du Mondial. Le calendrier de QSL en 2023 serait ainsi très chargé. Il est pourtant évident que dans le monde entier, la saison 2022-2023 s’annonce être historiquement chargée pour tous les joueurs. A l’image des saisons affectées par le Covid, il sera certainement nécessaire de s’adapter pour ne pas trop souffrir de ce calendrier resserré. Au Qatar, la marche à suivre est encore à déterminer. Il est toutefois certain que peu importe ce qui est mis en place, la sélection nationale sera au cœur de la décision. Il n’est pas nécessaire de rappeler à quel point les Qataris sont des êtres fiers. Il est donc primordial de faire bonne figure lors de la Coupe du Monde. L’image du pays à l’international en dépend. Et cela vaut tant sur le plan sportif qu’extra-sportif.

Sur le plan extra-sportif, les investissements consentis pour préparer la Coupe du Monde sont colossaux. Que ce soit la dizaine de stades construits et/ou rénovés pour l’occasion, la construction de nouvelles infrastructures pour faciliter les déplacements ou encore les différents aménagements réalisés pour rendre le pays plus accueillant. Doha est une ville qui s’est transformée radicalement en l’espace de 10 ans. Un nouveau système de métro flambant neuf a été mis en place avec 3 lignes principales. Ces dernières permettent, entre autres, de rejoindre les stades du Mondial. Le gouvernement a également énormément investi sur la construction de nouvelles routes, pour fluidifier le trafic auparavant très dense. En l’espace d’une décennie, Doha s’est transformée afin de pouvoir se montrer à la hauteur de l’évènement. Aujourd’hui, on trouve de nombreux espaces verts, parcs, espace culturels et musées pour égayer la ville et la rendre plus attrayante au yeux des visiteurs.

A un an du coup d’envoi du Mondial au Qatar, les initiatives prises par le gouvernement pour se préparer à l’évènement voient le jour peu à peu. Le pays peut aujourd’hui s’estimer presque prêt pour l’évènement. Le projet visant à faire progresser l’équipe nationale a lui aussi montré des débuts très encourageants. Au vu des directives prises par la QFA, cette dernière aura visiblement du temps pour se préparer à la compétition. L’avenir nous dira si le pari fou du Qatar d’organiser une Coupe du Monde dans un si petit pays sera réussi…

Crédits Photos : Getty Images

La préparation au Qatar en vue de la Coupe du Monde 2022
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut