Amérique

Copa América 2021 : Coup d’œil sur l’Uruguay

Après le report de l’année dernière en raison de la pandémie mondiale que nous connaissons, la Copa América a enfin commencé ce dimanche. En raison des problématiques sanitaires et sécuritaires en Argentine et en Colombie, cette édition 2021 de la plus prestigieuse des compétitions sud-américaines va donc se dérouler au Brésil, comme en 2019. Derniers Défenseurs vous propose d’ici le coup d’envoi de la compétition de passer en revue les dix sélections participantes. Nous nous penchons aujourd’hui sur le cas de l’Uruguay : la Celeste peut-elle prétendre à la victoire finale dix ans après son dernier sacre ?

Retour en 2019

Il y a deux ans, après une victoire facile face au Panama en match de préparation, les Uruguayens terminent premiers de leur groupe sans grande difficulté. En ouverture, une victoire nette et sans bavure 4-0 face à l’Equateur, grâce notamment à des buts du duo Cavani-Suárez. Derrière, un nul face au Japon sur le score de 2-2, avant de d’aller arracher une précieuse victoire en fin de match contre le tenant du titre chilien sur un nouveau but du Matador. L’aventure s’arrête pourtant dès les quarts de finale face au Pérou, lors d’une cruelle séance de tirs aux buts.

La situation

Neuf changements ont été opérés dans l’équipe entre les deux éditions, ce qui laisse notamment la place à cinq joueurs issus du championnat domestique. Toutefois, l’effectif commence à être sérieusement vieillissant, de nombreux cadres s’approchent de la fin de carrière. On peut citer par exemple le capitaine Diego Godín et Fernando Muslera. Et si la Celeste a été jusqu’en quarts de finale de la dernière Coupe du Monde en éliminant notamment les Portugais champions d’Europe, elle a du mal à enchainer les bons résultats depuis. En témoignent les deux derniers matchs des éliminatoires pour le Mondial qatari contre le Paraguay et le Venezuela, les deux matchs s’étant soldés sur des scores nuls et vierges.

Bien qu’un but ait été refusé de façon très litigieuse à Jonathan Rodríguez face aux Leones, l’Uruguay s’est montré particulièrement inoffensif face à deux formations qui semblaient largement à sa mesure. Le Maestro Tabárez ne fait d’ailleurs plus vraiment l’unanimité à la tête de la sélection et ses choix commencent à être critiqués, notamment sa décision d’appeler Vecino qui n’a joué que 280 minutes en championnat à cause d’une blessure au genou. Beaucoup également ne comprennent pas les absences de Mauro Arambarri, Lucas Olaza et Diego Rossi, tous trois auteurs de saisons de très bonnes factures. Toujours est-il que cette Copa América risque de ressembler à la fin d’une histoire pour la Celeste.

L’équipe-type

Si la liste des 26 joueurs, dévoilée le 10 juin, marque certains changements dans l’effectif, le onze titulaire ne devrait pas contenir d’énormes surprises. Même s’il a légèrement innové lors des éliminatoires, Óscar Tabárez devrait tout de même revenir à son classique 4-4-2. La présence de Muslera dans les cages ne fait bien évidemment aucun doute malgré l’apparition dans la liste de Sergio Rochet, auteur d’une très bonne saison avec le Nacional. En défense, même si le capitaine commence à afficher quelques difficultés dans le jeu et n’est plus aussi impérial, l’habituelle charnière centrale composée de Godín et Giménez devrait être reconduite. Sur les côtés, Caceres devrait continuer d’occuper le couloir droit. A gauche, on peut facilement imaginer Matías Viña, artisan majeur du titre de Palmeiras en Copa Libertadores, faire son apparition en tant que titulaire.

Le milieu de terrain sera vraisemblablement familier, avec Betancur et Valverde dans l’axe et Nandez à droite. En revanche, Nicolás De La Cruz pourrait se faire une place sur le côté gauche. Le jeune joueur, auteur de belles prestations avec River Plate en Argentine a de quoi apporter un peu de dynamisme dans l’animation offensive pour servir les deux incontournables de l’attaque Suárez et Cavani, tout deux très en forme dernièrement dans leurs clubs respectifs.

Le joueur à suivre

Considéré par son sélectionneur comme “l’un des meilleurs attaquants du monde”, il fait peu de doute que Luis Suárez sera déterminant dans cette compétition. L’attaquant de 34 ans, poussé vers la sortie par le FC Barcelone, a rejoint l’Atlético de Madrid en toute fin d’été dernier. Grand bien leur en a fait, puisque le Pistolero a été extrêmement décisif dans le titre acquis par les Colchoneros en Liga. Dans une équipe dont on a souligné les errements offensifs, l’avant-centre pourra user de sa technique et son excellente finition pour débloquer des situations et faire gagner des points à son équipe. Sa mentalité exemplaire et son statut de leader seront également déterminants pour mener les siens.

Le pronostic

Difficile d’estimer les performances de cette équipe pour la Copa América 2021 tant elle a peiné à convaincre dernièrement. Mais il ne faut pas oublier les qualités des joueurs uruguayens et ce supplément d’âme dont ils sont capables de faire preuve. Il semble déjà difficile d’imaginer l’Uruguay ne pas valider son billet pour les quarts de finale. Même si une catastrophe n’est jamais à exclure, la Celeste a toujours sur répondre présent aussi bien dans les bons que dans les mauvais moments. Une place dans le dernier carré ne semble donc pas relever du fantasme pour cette équipe et cela lui permettrait de réaliser sa meilleure performance depuis son sacre de 2011.

Le groupe et le calendrier de la Celeste

Groupe A : Argentine, Bolivie, Chili, Paraguay, Uruguay

Matchs : Attention l’heure indiquée est l’heure locale, il faut rajouter cinq heures pour la France.

  • Journée 2 : Argentine vs Uruguay, le vendredi 18 juin à 21h.
  • Journée 3 : Uruguay vs Chili, le lundi 21 juin à 18h.
  • Journée 4 : Bolivie vs Uruguay, le jeudi 24 juin à 18h.
  • Journée 5 : Uruguay vs Paraguay, le lundi 28 juin à 21h.

Copa América 2021 : Coup d’œil sur l’Uruguay
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut