Afrique

La CHAN 2021, à la découverte des talents du continent africain

Moins connue que la CAN, la CHAN (le Championnat d’Afrique des Nations) est une compétition qui a la spécificité de rassembler uniquement des joueurs évoluant sur le continent africain. Une mise en lumière des talents cachés du continent qu’on pourrait retrouver dans un avenir proche en Europe. Lors de cette nouvelle édition, c’est le Maroc, déjà vainqueur en 2018, qui remporte sa deuxième CHAN.

Le déroulement de la compétition

C’est une compétition qui regroupe 16 équipes réparties en 4 groupes. Chaque équipe se rencontre une fois et les 2 premiers de chaque groupe se retrouvent dans une phase finale (phase à élimination directe).

Les pays participants à cette rencontre / Les groupes :
Groupe A: Mali, Cameroun, Burkina Faso, Zimbabwe
Groupe B: République Démocratique du Congo, Congo, Niger, Lybie
Groupe C: Maroc, Rwanda, Togo, Uganda
Groupe D: Guinée, Zambie, Tanzanie, Namibie

La phase finale

Pour cette phase, on retrouve donc les pays suivants: Mali, Cameroun, République Démocratique du Congo, Congo, Maroc, Rwanda, Guinée, Zambie.

Quarts de finale:

Demi-finale:

Finale:

La CHAN 2021 en statistiques

32 matches ont été joués pour un total de 62 buts inscrits. C’est l’équipe championne, le Maroc qui dispose de la meilleure attaque de la compétition (15).

Meilleur buteurs de la compétition

Les joueurs avec le plus de passes décisives

Les joueurs qui ont créé le plus d’occasions

Les meilleurs dribbleurs

En outre, la CHAN 2021 a permis de mettre en avant plusieurs jeunes joueurs.

La génération 2002 a été la catégorie la plus jeune représentée au cours de cette compétition : Gabriel Fils Penda (2002), Abdoul Moumouni (2002), Aziz Kayondo (2002), Abdoul-Halimou Sama (2002), Kimvuidi Keikie Karim (2002), Archange Dieudonné Bintsouka (2002)

À la découverte de quelques talents africains

Soufiane Rahimi (1996 / Maroc / AG)

Une mobilité large sur le front de l’attaque mais c’est sur le côté gauche qu’il a mené des incursions intéressantes. Il feinte le marquage pour attaquer la ligne du fond et se créer l’espace afin de jouer avec ses partenaires dans la surface. Il mise sur son agilité plus que tonicité pour s’infiltrer dans des zones de marquage et chercher le déséquilibre. Une efficacité dans ses mouvements pour se faire oublier et apparaître dans l’espace. Face à des défenses par forcément rigoureuses, il en a tiré avantage. Un joueur flexible dans sa position pour partager l’aile avec un partenaire pour ouvrir et exploiter la profondeur.

Il est le meilleur buteur de la compétition avec 5 buts en 6 matches. Il est désigné meilleur joueur de la compétition.

Abdelmounaim Boutouil (1998 / Maroc / DC)

La position dominante du Maroc dans cette compétition a profité à la ligne défensive qui a rarement été prise à défaut. Dominant aux duels et vigilant dans sa couverture défensive, le défenseur gaucher du Maroc a souvent été sollicité sur les sorties de balle. Son pied gauche lui a permis d’alterner entre sortie courte et longue.

Morlaye Sylla (1998 / Guinée / MC)

Plusieurs séquences où il montre sa qualité pour porter la balle sur plusieurs mètres, éliminant son adversaire de manière simple et efficace. Un pied droit précis pour trouver le chemin des filets à plusieurs reprises lui offre cette précision sur coup de pied arrêté. Il se montre actif au milieu de terrain, décrochant pour apporter du soutien à la construction. Sa capacité à faire les différences lui offre cette liberté pour s’orienter et porter le danger balle au pied. Une bonne vision de jeu afin de trouver les failles par son jeu de passe.      

Yakhouba Barry (1998 / Guinée / BU)

L’attaquant se démarque par sa taille, qui a permis de résoudre le souci d’animation de l’équipe. Il offre cette solution sur jeu direct, allant aux duels pour offrir cet appui. Il se montre actif, dédoublant sur la largeur pour offrir cette solution en profondeur mais peut par moments se laisser aspirer par l’espace et se mettre hors-jeu. Son flair, lui permet de trouver la bonne position dans la surface pour faire parler son instinct de buteur.

Felix Oukine (1999 / Cameroun / MDC)

Le milieu offre ce soutien dans l’entrejeu du Cameroun pour recevoir et défendre, une disponibilité pour faciliter les échanges et maintenir la pression dans le camp adverse. De bonnes orientations de jeu mais peut parfois se précipiter dans sa prise de décision notamment dans le tir ; des tirs lointains sans grande conviction. Quelques ajustements dans ses projections défensives qui peuvent le mettre en retard et commettre des fautes. Son association au milieu lui offre une liberté de se déplacer sur la largeur.

Gabriel Fils Penda (2002 / Cameroun / MDC)

Il offre un relai sur les sorties et reste dans une position plus reculée, pour permettre à Oukine de se déplacer. Son physique lui donne cette possibilité d’aller chercher l’engagement physique. Il offre cette pression sur le jeu direct grâce à son gabarit et facilite la réception sur les seconds ballons. Son placement offre équilibre et soutien à la base. Un joueur qui dispose de son envergure pour couvrir la base du jeu et offrir ce soutien défensif. Son jeu avec la balle a peu été mis en avant mais cela ne l’a pas empêché d’être intéressant sur quelque séquences sous pression.

Ismahila Ouédraogo (2000 / Burkina Faso / MDC)

Un milieu qui joue de son gabarit pour tenir, protéger et s’orienter. Une mobilité pour couvrir et se rendre disponible à différents niveaux avec une vision de jeu qui lui permet d’activer le dernier tiers par la passe ; on le retrouve souvent à l’avant-dernière passe des actions. Quand il se fait dépasser, il fait l’effort pour couvrir et reprendre position. Il attaque l’espace qui s’ouvre à lui ce qui lui a permis d’offrir par moments un soutien offensif précieux.

Abdoul Moumouni (2002 / Niger / MDC )

Il offre cet appui à la première passe, sa disponibilité et son calme sécurisent les premières phases de jeu. Une solidité et des appuis solides pour recevoir dos au jeu et garder la maitrise de la balle. Il peut participer à la construction, profitant de sa vision de jeu et son jeu long afin d’exploiter les espaces. Son volume lui permet d’influer dans différentes zones, pour couvrir, orienter et lancer le jeu.

Kimvuidi Keikie Karim (2002 / RD Congo / BU)

L’un des plus jeunes de l’équipe. Très peu aidé par l’organisation de l’équipe, il a été obligé de décrocher pour recevoir la balle, ses bons contrôles lui permettent de s’orienter dans le sens du jeu, dominant sur sa première touche pour conserver et éliminer face à son adversaire. De bonnes attentions vers l’avant, mais un manque de soutien a réduit son rendement.

Ciel Ebongo Ikoko (2001 / RD Congo / MO)

Le milieu offensif offre cette verticalité par son placement entre les lignes, facilitant la connexion avec l’attaque à différentes hauteurs. Il identifie l’espace de libre pour s’offrir le temps d’ajuster grâce à sa vision de jeu et son pied gauche les attaques de l’équipe. Il peut par moments abuser de ce jeu long. Il doit avoir une meilleure gestion du tempo balle au pied. En phase défensive, il lance le pressing pour gêner les relances adverses.

Demba Diallo (2000 / Mali / AD)

On l’a principalement retrouvé sur l’aile droite de l’attaque, une position ample pour attaquer l’espace grâce à sa vitesse. Il se montre solide sur ses appuies ce qui lui permet de résister dos au jeu pour jouer. De bonnes prises balle sur la largeur et l’intérieur pour amener cette verticalité. Il s’oriente sur sa première touche et joue de sa vitesse pour laisser son défenseur sur place. Il peut ainsi s’ouvrir l’espace mais le manque de précision en sortie de dribble l’empêche d’exploiter les situations d’attaques.

Siaka Bagayoko (1998 / Mali / ARG)

Dominant dans les duels et vigilants pour couvrir et couper les avancées adverses, il a été longtemps un rempart sur son couloir. Il influence le jeu offensif de l’équipe avec son pied gauche qui lui permet d’activer les attaques dans différentes positions. Dans une équipe, ou le manque de créativité était présente, il a souvent été mis en avant par son jeu long.

Aziz Kayondo (2002 / Uganda / ARG)

Un latéral élancé qui mise plus sur son agilité que sa force pour protéger et récupérer la possession de la balle. Dans une équipe défensive, il a eu très peu d’expression au niveau offensif et s’est plus distingué dans sa contribution défensive. Sa vitesse lui permet de couvrir des courtes distance pour intervenir dans les zones clés. Très peu de projection dans le dernier tiers, mais un apport en zone médiane pouvant, par des courses intérieures, faire progresser le jeu sur plusieurs mètres. Il a plus souvent cherché le centre ou la passe pour contribuer dans le dernier tiers.

Shafiq Kagimu (1998 / Uganda / MDC)

Le milieu offre cet appui à la relance, alternant sa fonction soit entre les DC soit derrière la première ligne défensive. Il prend la mesure de son gabarit pour dynamiser ses orientations et garder le contrôle à la base afin de s’ouvrir l’espace et orienter le jeu.

Mapata Mouandza (2001 / Congo / ARD)

Dans une équipe du Congo pas forcément dominante, cette posture défensive alliée à sa bonne anticipation lui a permis de jaillir dans le bon timing pour couvrir son couloir. Souvent esseulé face au marquage adverse, il a souvent dû abuser du jeu long pour relancer. Dans les phases d’attaque, il amène cette profondeur profitant de son pied droit précis pour conclure et créer dans le dernier tiers.

Emmanuel Chabula (1998 / Zambie / 1998)

Il varie son activité sur la largeur, amenant cette solution entre lignes ou exploitant la profondeur. Cette mobilité sans la balle lui permet de réaliser des appels dans la profondeur pour prendre l’avantage sur le front de l’attaque avec de bonnes orientations pour s’emmener la balle et se mettre en position de créer ou conclure.

Crédits Photos :
Afriquinfos/ africatopsports/ cafonline/ cfootmag/ lionindomptable/ footrdc/ afrik-foot/ viperssc/ afrik

La CHAN 2021, à la découverte des talents du continent africain
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut