Danemark

Saison 1994/1995 : l’apogée européenne d’Odense et le miracle de Madrid

Odense est une ville située dans le Syddanmark, la région Sud du Danemark, aujourd’hui peuplée de près de 205 000 habitants. Sportivement, le club vibre à travers les performances de l’Odense Boldklub dit OB, club professionnel de football de la ville.

Fondé le 12 juillet 1887, ce club âgé d’aujourd’hui 133 ans a connu ses plus belles performances au crépuscule du XXe siècle. Remportant le championnat à trois reprises, en 1977, 1982 et 1989, le club s’est stabilisé au plus haut niveau danois, et faisait figure durant cette période dorée, de prétendant au titre, s’opposant au géant Brøndby IF, le club dominant le championnat à l’époque ! Mais malgré une relégation au début des années 1990, le club vécut sa plus belle épopée à travers l’Europe, durant la saison européenne 1994/1995 : récit du plus grand exploit de l’histoire d’un club danois.

La relégation en 1991/1992, un mal pour un bien

Alors que le championnat adopte un nouveau format, en 1990/1991, commence à ressentir des difficultés sur le plan sportif. Après un maintien plutôt juste en 1991 (et tout de même la victoire finale en Coupe du Danemark), le club termine lanterne rouge de la saison 1991-1992. Retour en seconde division nationale. Étonnement, le club se relève vite et, non seulement termine second de la « Qualification League », l’ex-second échelon du football danois, mais aussi, il réussit malgré son infériorité, l’exploit de remporter la Coupe nationale, 2-0 contre l’Aalborg BK !

La saison suivante, l’OB échoue au second tour de la Coupe des vainqueurs de Coupes, en perdant sa double-confrontation d’un seul but contre Arsenal FC. À côté de cela, ils terminent 2e de la phase régulière de Superligaen, et échouent au titre, finissant 4e des play-offs à 4 points du champion Silkeborg. Cela permet tout de même au club de se qualifier pour la Coupe de l’UEFA ! On peut dire que la relégation en seconde division aura agit comme un véritable déclic sportif pour Odense !

Ian Wright et Lee Dixon, éléments fondamentaux d’Arsenal en 1992

Des débuts européens discrets mais maîtrisés

En parallèle de la saison 1994/1995 de Superligaen, Odense Boldklub a donc l’occasion de participer à la Coupe de l’UEFA, la troisième compétition européenne. Elle entre en lice dès le tour préliminaire de qualification, étant opposée aux Estoniens du Flora Tallinn. L’OB gère les deux matchs, 3-0 à l’aller comme au retour. La compétition est donc officiellement lancée avec le 1er tour programmé les 13 et 28 septembre, et nos Danois sont opposés aux nord-irlandais de Linfield ! Après un accroc au match aller (1-1), Odense déroule et remporte le retour à la maison 5 à 0. Elle se qualifie ainsi pour le deuxième tour, ce qui est plutôt rare pour le club qui avait souvent du mal sur la scène européenne précédemment !

L’opposition qui a suivi s’est annoncée bien plus compliquée : Odense a hérité de Kaiserslautern, un des ogres allemands de ce début de décennie ! Après un match aller qui se termine sur un match nul 1-1 le 18 octobre 1994, la défense danoise a tenu le match retour à domicile, le 1er novembre, empêchant les Allemands de remporter la victoire et la qualification (0-0) : les Danois se qualifient grâce à la fameuse règle du but à l’extérieur, pour le troisième tour !

Arriver au troisième tour était déjà un exploit de taille pour une équipe danoise comme Odense, qui portait le championnat, plutôt faible à l’époque, sur le devant de la scène européenne. Pour ce troisième tour, équivalent d’un huitième de finale, nos Danois ont hérité du gros poisson : le Real Madrid, le monstre espagnol ! Et les souvenirs sont mauvais pour l’OB, qui avait rencontré les Madrilènes 5 ans auparavant, au premier tour de la Coupe d’Europe des clubs champions : Odense, à l’époque champion danois, s’était lourdement incliné en deux matchs, 10-1 au score cumulé.

Choc à domicile et cruelle déception

Le match aller a lieu le 22 novembre, à l’Odense Stadion. Les Danois ouvrent le score à la 45e minute par Schjønberg, mais les Madrilènes poussent en seconde période et renversent la tendance en trois minutes Zamorano à la 67e et Amavisca à la 69e minute. Odense se relance à la 79e minute en égalisant grâce à Hjorth, venait d’entrer en jeu ! Mais c’était sans compter sur la star nationale, formée à Brøndby et au KB, Michael Landrup, qui offre la victoire au Real à la 90e minute, le scénario étant cruel pour les locaux. La pente s’annonce compliquée à remonter pour l’OB qui devra gagner par deux buts d’écart à Madrid pour atteindre les quarts de finale.

Odense Boldklub 2-3 Real Madrid, 22.11.1994, Odense Stadion, 3e tour aller de la Coupe de l’UEFA

Le “miracle de Madrid” ou le plus grand exploit du football danois ?

Le retour est disputé l’après-midi du 6 décembre 1994, à l’Estadio Santiago Bernabéu. Alors que les deux équipes se neutralisent, grâce à notamment un show du portier danois et capitaine d’équipe Poul Lars Høgh Pedersen qui repousse toutes les offensives espagnoles, Ulrik Pedersen délivre enfin les Danois à la 74e minute de jeu en lobant le gardien madrilène Cañizares ! Mais il fallait encore un but pour permettre à Odense d’éliminer le Real Madrid. Entré à la 83e minute de jeu, Morten Bisgaard marque d’une frappe croisée dans le temps additionnel pour offrir une victoire historique au football danois !

Arrêt sur image : 90e+2, but de Bisgaard, Real Madrid 0-2 Odense Boldklub, 06.12.1994, Santiago Bernabéu, 3e tour retour de la Coupe de l’UEFA

“Croyez-le ou non […] nous avons vraiment cru en nos chances lorsque nous sommes entrés au Santiago Bernabéu.”

Ulrik Pedersen, ancien joueur de l’Odense Boldklub, pour UEFA.com en 2010

De retour en terre scandinave, l’Odense Boldklub, qui a pourtant atterri à l’aéroport tard dans la nuit, est accueilli par des milliers de ses supporters venus pour les remercier ! Les festivités ont même continué le lendemain dans le centre-ville, pour fêter ce succès lors du dernier match de l’année civile pour une équipe danoise, le championnat étant interrompu plus tôt dans le calendrier pour la trêve hivernale en Scandinavie.

Tableau d’affichage télévisuel, Real Madrid 0-2 Odense Boldklub, 06.12.1994, Santiago Bernabéu, 3e tour retour de la Coupe de l’UEFA

Retour à la réalité et fin de l’épopée européenne

Les quarts de finale offrent à Odense un cador italien, habitué des gros matchs européens, le Parma FC. Malheureusement, l’aventure européenne s’arrêtent en mars 1995 : malgré un 0-0 au retour au Danemark, l’Odense Boldklub est éliminé de la Coupe de l’UEFA suite à sa défaite à l’aller 1-0 à Parme à cause d’un but de Zola sur penalty. Il fait tout de même souligner que le résultat pour un modeste club danois, est honorable malgré la défaite contre l’équipe qui remportera le trophée européen en fin de saison !

La suite, on la connaît : Odense est retombé dans la banalité dès son élimination, manquant totalement sa deuxième partie de saison. Puis le club s’est de nouveau stabilisé dans l’élite du football danois au XXIe siècle. Et malgré quelques saisons à terminer dauphin, se qualifiant en tours de qualification pour la Ligue des Champions puis deux fois de suite en phase de poules de la Ligue Europa, jamais le club n’aura réédité un tel exploit ! Aujourd’hui, il s’invite souvent dans la course à l’Europe via les play-offs de Superligaen, ou les barrages accessibles depuis la poule pour le maintien, sans succès. Mais malgré les difficultés sportives du club, la victoire perdure dans le cœur de leurs supporters.

Crédits photos : UEFA.com, Odense.bk, vavel.com, abc.es, IMAGO, historia-del-realmadrid.blogspot

Saison 1994/1995 : l’apogée européenne d’Odense et le miracle de Madrid
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut