Arabie Saoudite

Le XI des joueurs à suivre en Saudi Pro League

La Saudi Pro League regorge de joueurs de talents qui font briller ce championnat né en 1976. Également appelée MBS Pro League, cette dernière continue de se développer techniquement et tactiquement afin d’apporter de la lumière sur le football du Moyen-Orient. Étant donné que 16 équipes composent le championnat saoudien, ne faire qu’un seul XI ne suffirait pas à mettre en valeur tous les talents qui méritent le coup d’œil. Ainsi, découvrez le premier des trois XI des joueurs que vous devriez absolument suivre en Saudi Pro League (4-2-3-1) :

Entraîneur

Carlos Inarejos (36 ans, espagnol).

L’entraîneur sélectionné pour ce premier XI est Carlos Inarejos (plus communément appelé Carlos Hernandez). Le technicien espagnol est l’entraîneur de l’équipe d’Al Shabab (actuellement 2e au classement de SPL). Sa carrière sur le banc d’entraineur a été très discrète sur la scène européenne. Après avoir eu quelques expériences à Gibraltar et à Chypre, ce dernier prend les rênes du club de Mulhouse en 2017 (national 3). Il s’en ira un an plus tard afin de débuter son aventure dans le Golfe.

Entraîneur des u23 d’Al Hilal, Carlos Inarejos prend en charge l’équipe réserve d’Al Ahli SC Doha (Qatar) pendant un an. Enfin, après avoir été adjoint au Khor Fakkan (Émirats arabes unis), c’est chez les u23 d’Al Shabab qu’il continuera sa carrière. Le 6 janvier 2021, il prend la tête de l’équipe première après le départ de Pedro Caixinha. Al Shabab, en troisième position lors de son arrivée, enchaîne 5 victoires d’affilée, avec l’espagnol, est très bon bilan qui lui a permis de rester en première position jusqu’à la 23e journée (défaite contre Al Ittihad qui a permis à Al Hilal de passer devant en battant Al Wehda).

Si Al Shabab n’est sur une mauvaise période avec aucun match gagné lors des trois derniers joués (2 défaites, 1 nul) et laisse le champ libre à Al Hilal, le titre leur est encore accessible avec 5 journées restantes. Quoi qu’il en soit, Carlos Inarejos a su relever les défis qui se sont présentés à lui lors de sa prise de poste, ce qui présage un bon avenir pour le club de Riyad.

Gardien

Cássio Anjos (40 ans, brésilien)

Cássio Anjos est le gardien de but d’Al Taawoun (actuellement 4e du championnat). Le portier brésilien a rejoint Al Taawoun en tant que joueur libre le premier juillet 2018, en quittant le Rio Ave FC (Liga NOS). Après une carrière essentiellement faite au Brésil jusqu’en 2008, puis au Portugal pendant une décennie, c’est bien Saudi Pro League que le brésilien compte parachever son œuvre.

L’apport de Cássio Anjos à Al Taawoun a été phénoménal. Lors de sa première saison avec le club saoudien (7e au classement de la saison passée), il porte son équipe sur ses épaules et leur permet de finir le championnat à la 3e place, juste derrière Al Hilal (2e) et Al Nassr (premier donc champion). Sur les 29 matchs qu’il a joués sur 30 (suspendu la dernière journée pour accumulation de cartons jaunes à la 6e, 15e, puis 29e journée), le brésilien n’a connu que 6 défaites au total.

Cette saison, il est toujours le gardien possédant le plus de clean sheet (10 en tout, c’est 4 de plus que le second sur cette statistique Abdullah Al Mayouf d’Al Hilal) et a été élu gardien du mois en février pour récompenser ses performances de qualités depuis son arrivée en Arabie Saoudite. En clair, un élément intéressant à suivre, car il participe au jeu par la qualité de ses relances rapides, mais surtout par son sang-froid qui a sauvé son équipe de la défaite à plusieurs reprises.

Défenseurs

Yasser Al-Shahrani ( 28 ans, saoudien)

Yasser Al-Shahrani est le latéral gauche d’Al Hilal (actuellement premier du championnat). Son profil est intéressant dans la mesure où il est un pur produit saoudien. Après avoir fait ses armes à Al Qadisiya, c’est en 2012 que son transfert à Al Hilal est officialisé. Par la suite, il s’impose en tant que cadre au sein de l’équipe triple championne de Ligue des Champions asiatique.

S’il y a un mot qui caractérise bien Yasser Al-Shahrani, c’est bien le mot « intensité ». Le latéral gauche remporte son premier trophée professionnel, la coupe d’Arabie Saoudite, dès sa première saison avec le club. De là, il connaît une carrière florissante avec Al Hilal en s’imposant comme l’un des meilleurs joueurs à son poste.

Que ce soit dans son pressing sa qualité de passe ou sa vision de jeu, il est clair qu’Al-Shahrani fait partie des joueurs saoudiens mettant en lumière la Saudi Pro League.

Ahmed Hegazy (30 ans, égyptien)

Ahmed Hegazy est le défenseur central d’Al Ittihad (actuellement 3e du championnat). Le joueur égyptien a connu plusieurs championnats comme la Serie A avec Fiorentina, le championnat d’Égypte avec El Ahly ou encore la Premier League avec West Bromwich Albion.

Au sein de la sélection et même chez Al Ittihad, Hegazy s’est imposé comme titulaire indiscutable au poste de défenseur central. Le joueur a pu montrer l’étendue de son talent dans le cadre d’un prêt de West Bromwich à Al Ittihad qui a démarré en octobre 2020. Censé faire son retour en Premier League en juin, il reste à voir si ce prêt finira par un transfert.

Dans un championnat aussi physique que la Saudi Pro League avec énormément de duels aériens, Ahmed Hegazy est le profil qui correspond parfaitement à Al Ittihad afin répondre à ce besoin.

Igor Rossi (32 ans, brésilien)

Igor Rossi est le défenseur central d’Al Faisaly (actuellement 11e du championnat). Nous pouvons dire que le joueur est passé sous les radars étant donné sa carrière assez discrète. Cette dernière s’est essentiellement déroulée en ligue brésilienne avec un rapide passage en Écosse, avant de se loger en Saudi Pro League.

Rossi est un défenseur qui sait s’imposer physiquement. Présent partout que ce soit dans les duels aériens ou dans sa surface, son excès d’engagement peut parfois lui faire défaut (suspendu pour accumulation de cartons jaunes dès la 10e journée). Cependant, Rossi fait le jeu à Al Faisaly et l’a montré dès la première journée en inscrivant son premier but de la saison.

Igor Rossi a connu de meilleures saisons en SPL que cette année, mais il n’en reste pas moins un très bon défenseur qui porte ses responsabilités dans les gros matchs.

Sultan Al-Ghannam (26 ans, saoudien)

Sultan Al-Ghannam est le latéral droit d’Al Nassr (actuellement 5e du championnat). Pur produit saoudien, tout comme Al-Shahrani, Al-Ghannam a autre fois fait partie des U23 d’Al Faisaly avant d’intégrer l’équipe principale de cette dernière. Ce n’est que deux ans après qu’il rejoindra Al Nassr.

Le latéral droit du club de Riyad est une véritable fusée sur son couloir. On pourrait voir en lui l’équivalent d’Alphonso Davies en Saudi Pro League. Très à l’aise ballon au pied, Al-Ghannam a déjà en possession deux Super Coupe d’Arabie Saoudite et champion de Saudi Pro League.

La participation d’Al Nassr en LDC d’Asie permettra au joueur de mettre tout le monde d’accord sur le fait qu’il est l’un des meilleurs à son poste au Moyen-Orient.

Milieux défensifs

Filip Bradarić (29 ans, croate)

Filip Bradarić est le milieu de terrain d’Al Ain (actuellement 11e du championnat). Le joueur croate a énormément évolué dans le championnat de son pays natal bien qu’il ait pu rejoindre quelques clubs européens comme le Celta Vigo. Actuellement joueur de Cagliari, il est en prêt à Al Ain jusqu’en juin.

L’apport défensif que Bradarić a apporté à Al Ain a été de très grande qualité. Son pied droit nous a montré qu’il pouvait être ravageur en dehors de la surface grâce à son but longue distance face à Al Ahli le 17 février 2021. À l’aise dans sa manière de faire circuler le ballon et d’y insuffler son rythme dans les différentes phases de jeu, le milieu de Cagliari pourrait convaincre les dirigeants d’Al Ain de le conserver à l’issue de son prêt s’il est intéressé.

En définitive, un milieu aussi utile en attaque qu’en défense qui pourrait nous offrir un très beau spectacle si jamais il nous faisait l’honneur de rester après juin.

Éver Banega (32 ans, argentin)

Éver Banega est le milieu de terrain d’Al Shabab (actuellement 2e du championnat). Le joueur argentin a bénéficié d’une carrière européenne assez intéressante pour la Saudi Pro League puisqu’il est passé par plusieurs grands clubs de renom. Formé à Boca Junior, il intègre l’équipe première, puis, est transféré à Valence en août 2008. De là, il sera prêté à des clubs comme l’Atlético Madrid (Espagne) ou encore aux Newell’s Old Boys (Argentine). C’est dans le Séville d’Unai Emery qu’il parachèvera son œuvre avant de s’engager à Al Shabab.

Lors de son arrivée à Al Shabab, Banega fait une très grosse impression et élève clairement le jeu de l’équipe. Ce dernier s’impose en tant que leader au sein du groupe et sur le terrain. Plutôt à l’aise dans les milieux à trois, l’Argentin brille la plupart du temps par ses passes lumineuses qui ont tendance à casser les lignes adverses. Dans sa gestion du timing et de l’espace ainsi que dans sa vision de jeu lui permettant de marquer les transitions entre les différentes phases offensives (et ainsi être à l’origine de ces dernières), les éléments offensifs d’Al Shabab comme Fabio Martins ou Odion Ighalo bénéficient de son intelligence de jeu. Son principal atout est de rendre ses coéquipiers létaux dans la surface adverse.

Plusieurs fois élu meilleur joueur du mois (en février il remporte le prix avec son entraîneur Carlos Inerajos et le gardien Cassio Anjos), le joueur argentin a par son expérience totalement élever les exigences techniques et tactiques des joueurs du championnat saoudien.

Milieux offensifs

Luciano Vietto (27 ans, argentin)

Luciano Vietto est le milieu de terrain d’Al Hilal (actuellement premier du championnat). Ses débuts prometteurs en Argentine lui ont ouvert la porte à une carrière européenne riche et variée. En Liga, il se perfectionne en Liga au sein du Villareal, de l’Atletico Madrid de Seville ou encore chez Valence. Après un court passage à Fulham, il revient à Madrid où il finira par rejoindre le Sporting CP aux côtés de Bruno Fernandes. En octobre 2020, il débute une nouvelle aventure avec Al Hilal.

Vietto est un joueur avec un bagage de compétences qu’il a pu peaufiner tout au long de sa campagne européenne. Une de ses qualités est sa polyvalence qu’il l’amène à jouer un peu partout sur le terrain en fonction des besoins de son équipe. Réel atout offensif d’Al Hilal capable de se montrer léthale devant les buts, son arrivée au championnat saoudien a définitivement élevé le niveau de son équipe.

Parmi les nombreux Argentins qui font briller ce championnat, Luciano Vietto fait définitivement partie de ceux qui le font briller le plus.

Alejandro “Kaku” Romero (26 ans, paraguayen)

Alejandro « Kaku » Romero est le milieu offensif d’Al Taawoun (actuellement 4e du championnat). Comment un joueur arrivé aussi récemment peut-il figurer dans ce XI ? Et bien c’est simple. En provenance de Major Soccer League (championnat nord-américain), il bénéficie de la règle du « joueur désigné ». Deux saisons et 13 buts plus tard, Kaku arrive en Saudi Pro League chez Al Taawoun.

Dès son premier match, Romero se montre décisif en y inscrivant sa première passe décisive. De là, il est devenu un élément indispensable avec des statistiques impressionnantes. Sur 6 matchs, il a marqué 3 buts et effectué une passe décisive. Le jeu d’Al Taawoun s’est clairement développé depuis son arrivée, dans la mesure où les joueurs offensifs comme Léandre Tawamba sont servis par ses passes lumineuses capables de déstabiliser toute une défense.

En clair, un joueur très prometteur qui risque de faire des ravages dans les saisons à venir.

Fábio Martins (27 ans, portugais)

Fábio Martins est l’ailier gauche d’Al Shabab (actuellement 2e du championnat). Enfant du FC Porto qui l’a élevé depuis ses débuts dans le monde du football, il passera par plusieurs clubs portugais avant de d’atterrir à Braga. Dans l’optique d’obtenir du temps de jeu, il est prêté à Al Shabab en septembre 2021

Fabio Martins est le genre de joueur très plaisant à jouer, dans la mesure où il est un dribbleur hors-pair. La Saudi Pro League, comme nous l’avons dis plus haut, est un champion en plein développement qui est pour l’instant essentiellement physique et aérien. Un technicien comme Martins apporte un nouveau danger aux surfaces adverses par ses percées, et par la même occasion diversifie le panel de jeu d’Al Shabab.

De la même manière que son coéquipier Banéga, Martins contribue à faire de la SPL la compétition la plus attractive du Moyen-Orient.

Buteur

Omar Al Somah (32 ans, syrien)

Omar Al Somah est le buteur du club Al Ahli (actuellement 7e du championnat). Sa carrière a débuté au Al-Fotuwa (championnat syrien), puis a enchaîné au Qadsia SC avant de finir en Saudi Pro League.

Omar Al Somah est l’un des buteurs emblématiques de la compétition saoudienne et est considéré pour beaucoup comme le meilleur buteur au sein des ligues arabes. Lors de sa première saison en SPL, il termine meilleur buteur de la compétition avec 22 buts. De là, il marque l’histoire de son club, Al Ahli en devenant le meilleur buteur du club, puis le meilleur buteur de la Saudi Pro League (132 buts en 152 matchs).

Malgré une baisse de régime de sa part dû à la crise sanitaire et aux tensions administratives qui règnent à Al Ahli, Al Somah reste un joueur capable de faire les différences lors des matchs importants, un buteur à absolument suivre de près.

Nous sommes conscients qu’il y a énormément de joueurs talentueux en SPL et que trois XI n’en reflèteront pas l’intégralité, considérez les donc comme une base afin de découvrir tous les autres. Le but est d’avant tout essayer de représenter un maximum d’équipes pour donner un panorama des différents talents de la ligue.

Crédits photo : site officiel de la Saudi Pro League (spl.com.sa), Simon Holmes / Getty Images

Le XI des joueurs à suivre en Saudi Pro League
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut