USA / Canada

MLS 2021 : Ce XI type des pépites U21 que vous devez découvrir !

La Major League Soccer regorge de pépites de plus en plus précoces. Certaines sont rapidement mises en lumière et partent découvrir l’Europe quand d’autres se développent pleinement dans leur championnat avant d’éventuellement être repérées ensuite.

Dans cette équipe type version 2021, les joueurs sélectionnés ont moins de 21 ans, évoluent en MLS et ont tous joué au moins un match professionnel. Certains joueurs n’ont pas pu être cités mais auraient pu en faire partie comme Efrain Alvarez (LA Galaxy), Paxten Aaronson (Philadelphia Union), Danny Leyva (Seattle Sounders), Moses Nyeman, Griffin Yow, Kevin Paredes (DC United), Brian Gutiérrez (Chicago Fire FC) ou encore Tanner Tessmann (FC Dallas).

Le gardien

Le choix du gardien de but est rapide, tant le marché est compliqué et le joueur prometteur. Il s’agit de David Ochoa, le portier de 20 ans de Real Salt Lake. Formé au club (un de plus) et considéré comme “homegrown” depuis 2018, il a fait ses gammes à Real Monarch en USL l’année suivante avant d’intégrer le groupe professionnel. Déjà courtisé dès le plus jeune âge par des grands d’Europe, il a le privilège d’apprendre lors de la saison 2020 auprès de Nick Rimando, l’un des plus grands gardiens du championnat nord-américain. En prenant sa retraite à l’issue de cette saison, ce dernier laisse sa place de titulaire à un des jeunes gardiens les plus prometteurs de sa génération et va essayer de maintenir son équipe à une place respectable en MLS dans une équipe dont les ambitions pourraient handicaper son développement. Si ses performances sont au niveau en 2021, il pourra partir dans un autre club nord-américain (tendance qui se fait de plus en plus), ou alors pourquoi pas tenter une aventure en Europe comme Zack Steffen. Du côté de la sélection nationale, après avoir fait toutes ses gammes dans les équipes de jeune des États-Unis, il est appelé pour la première fois fin mai 2021 par Gregg Berhalter avec la sélection américaine, ce qui fait suite à son premier clean sheet contre Nashville SC quelques jours plus tôt.

David Ochoa face aux Seattle Sounders de Ruidiaz, le 23 juin dernier.

La défense

Du côté de la défense, c’est assez spécial car les deux latéraux n’ont pas été difficiles à choisir, mais pour la défense centrale, c’était plus compliqué. Pour commencer, il semble évident que le choix de Julian Araujo soit un nom qui émerge de plus en plus et dont le potentiel soit incroyable sur le côté droit de la défense. Titulaire régulier depuis 2020 à LA Galaxy, le natif de Californie est formé à la Barça Residency Academy avec Matthew Hoppe (comme Konrad de la Fuente ou Caden Clark avant d’intégrer l’académie de LA Galaxy. Rapidement repéré par l’équipe senior, il y a fait rapidement son trou à un poste où personne ne s’imposait réellement tout en démontrant une certaine polyvalence. En effet, ses qualités offensives lui permettent aussi d’être placé un cran plus haut par son entraîneur comme milieu droit ce qui est un atout de plus pour l’équipe ! C’est d’ailleurs à ce poste qu’il se libère le plus et déborde la défense adverse pour distribuer des passes décisives. Mais il sait aussi se cantonner à un rôle plus défensif pour jouer vers l’intérieur du jeu. En bref, il est assez complet, surtout pour son âge. Son statut de néo-international depuis décembre 2020 va aussi lui donner une visibilité supplémentaire en Europe, jouant à un poste où les vrais bons joueurs sont une denrée rare.

Dans l’autre couloir, George Bello d’Atlanta United s’impose. A seulement 19 ans, il fait ses débuts en MLS trois ans plus tôt et commence à faire pleinement partie de l’effectif de l’équipe championne cette saison-là et dévoile un énorme potentiel à un poste spécifique. Malheureusement, il se blesse au début de la saison 2019 et la termine avec l’équipe réserve en USL afin de préparer correctement son retour pour l’année suivante. Gros tacleur, son jeu est porté vers l’offensif comme le rappellerait un certain Alphonso Davies dont on ne raconte plus le parcours. Il doit quand même travailler défensivement s’il ne veut pas être trop dépassé par les attaquants adverses et il ne serait pas étonnant de le voir à l’avenir évoluer à un poste plus offensif tel que l’aile gauche. En attendant, il est l’arrière gauche titulaire d’une équipe en pleine renaissance et a même découvert la sélection américaine en janvier 2021.

A seulement 20 ans, Sands a déjà l’expérience de la MLS et de la CONCACAF Champions League.

Enfin, passons à la défense centrale qui est assez inédite car ce sont deux milieux défensifs de formation. Le premier, James Sands, joue à New York City FC et a l’habitude du poste. Formé au club, il représente la belle progression des centres de formation en Major League Soccer et au sein de NYCFC. Avec Keaton Parks à côté de lui, il fait la pluie et le beau temps au milieu de terrain de New York se cantonnant surtout à un rôle défensif, distribuant le jeu grâce à sa belle précision de passe qui tourne à plus de 85% de passes réussites par match. Il est maintenant titulaire indiscutable aussi bien au milieu qu’en tant que défenseur central qui est donc un poste qu’il occupe la moitié du temps depuis 2019. L’autre joueur est un petit nouveau dans le paysage canadien, il s’agit de Noble Okello de Toronto FC. Avec peu de bagage contrairement à Sands, le grand milieu défensif de 195cm était déjà international canadien en janvier 2020 avant même d’avoir découvert la MLS lors du tournoi “MLS is Back” quelques mois plus tard et même s’il a un profil assez offensif de milieu qui se projette vers l’avant, il pourrait tout aussi bien le faire de sa défense pour casser les lignes du milieu de terrain. Son physique imposant lui permettrait de devenir un solide défenseur central bien qu’il sait aussi et surtout jouer comme milieu défensif voire même à un poste plus offensif comme un Yaya Toure ou Abou Diaby. Cependant à Toronto, on risque de le voir plus souvent jouer à son poste de prédilection ce qui est le cas depuis début 2021.

Le physique du jeune canadien (à droite sur la photo) devrait lui permettre de se démarquer sur le terrain pour bouger son vis-à-vis et possède un jeu de tête redoutable aussi bien offensif que défensif.

Le milieu de terrain

Au milieu de terrain, les joueurs ne parleront pas forcément à ceux qui ne suivent pas beaucoup la MLS, mais feront vibrer les observateurs et amateurs du championnats. Devant la défense, Gianluca Busio qui évolue à Sporting Kansas City est déjà une référence à son poste à seulement 19 ans. Et pour cause, il entame sa troisième saison pleine en MLS ! Véritable métronome et homme à tout faire dans son club formateur, il tire tous les coups de pieds arrêtés, coup-francs comme corners et peut jouer à toutes les positions axiales du terrain de milieu défensif à milieu offensif en passant même par attaquant. Depuis ses 14 ans, tous ses entraîneurs l’ont utilisé comme couteau suisse à des postes différents ce qui est un atout de taille pour n’importe quel club. Il comptabilise grâce à ça déjà plus de 50 matchs de MLS, en ayant débuté à tout juste 16 ans et 2 mois. D’origine italienne par son père et international américain grâce à sa mère, il serait plus que probable que sa première destination européenne soit la Série A très prochainement.

L’autre joueur du milieu de terrain de l’équipe fait moins parler de lui, car il évolue à Colorado Rapids qui est une franchise moins exposée médiatiquement. Il s’agit du jeune américain de 19 ans, pur produit de la formation du club, Cole Bassett. Polyvalent tout comme pas mal de joueurs de cette équipe, il peut évoluer à tous les postes du milieu de terrain et a un rôle plutôt offensif dans une franchise ambitieuse depuis 2020. Il distribue de bonnes passes avec un bon pourcentage de réussite mais dois du coup en tant que milieu central s’améliorer défensivement car il est naturellement porté vers l’avant. S’il améliore cette partie de son jeu, il sera sûrement bientôt sélectionné avec l’équipe A des USA dont il est aux portes et attend patiemment son tour en plus d’être déjà convoité en Europe.

Après les deux milieux centraux, place maintenant aux ailiers. En 2021, on parle beaucoup de Caden Clark et Cade Cowell que vous découvrirez juste après, mais il en est un avec tout autant de talent qui a commencé à faire parler de lui la saison dernière. Il s’agit du jeune Ricardo Pepi, 18 ans, du FC Dallas qui est un des meilleurs clubs formateurs de la MLS. Avant-centre de formation, il lui est arrivé à deux reprises de jouer sur les ailes (il a d’ailleurs réalisé une passe décisive lors de son seul match à l’aile droite) en MLS et son sens du placement lui permettrait de jouer à ce poste de temps en temps. C’est en tout cas le meilleur prospect de Dallas, qui fait son trou petit à petit, loin des projecteurs mais avec un talent indéniable. Les liens avec le Bayern Munich lui permettront probablement dans quelque temps de venir en prêt pour progresser et découvrir l’Europe avant un transfert définitif comme a pu le vivre Chris Richards.

Rapide et technique, ces qualités servirait à Ricardo Pepi pour agrandir sa palette et performer sur un côté !

Du côté de l’aile gauche, Andres Jasson est le nouveau jeune de New York City FC à découvrir et surveiller à partir de la saison 2021. A 19 ans, il fait ses premiers pas professionnels dans la peau d’un titulaire depuis le début de la saison. Il a rapidement prouvé sa polyvalence en évoluant surtout sur le côté droit de l’attaque ainsi qu’au poste de milieu offensif, mais la place du jeune Américain est bien à droite. Il est dans la lignée des jeunes très prometteurs formés par l’expansion 2015 dans une équipe jeune et talentueuse ! En tout cas, il a sa place dans l’équipe type de son équipe, et dans celle que nous composons aujourd’hui.

En restant à New York, on peut s’apercevoir que la plus grosse promesse de la Major League Soccer et de New York Red Bulls n’est autre que Caden Clark, 17 ans à son éclosion fin 2020. Comme meneur de jeu, il est irréfutable que personne ne lui arrive à la cheville à son âge, et les chiffres parlent pour lui : il marque 1 match sur 2 ! Ces performances récentes depuis sa signature professionnelle en octobre 2020 n’ont pas laissé le RB Leipzig indifférent qui va le récupérer via les liens entre les équipes du groupe Red Bull pour l’été 2021 où il restera malgré tout en MLS jusqu’en janvier 2022. Par la suite, une discussion aura lieu entre le joueur et son club afin de savoir si une dernière saison à New York en 2022 sera nécessaire à son développement ou s’il est prêt à ce moment-là pour enfin découvrir l’Europe et la Bundesliga !

L’attaque

Le 24 avril 2021, Cowell inscrit son premier but de la saison contre le FC Dallas et tombe dans les bras de son mentor, la légende Chris Wondolowski. Rien que ça !

Seul en pointe, il est évident que Cade Cowell de San Jose Earthquakes est l’attaquant de l’avenir, aussi bien pour la MLS que pour les États-Unis, mais surtout pour les Quakes qui remplacent doucement la légende Chris Wondolowski depuis la saison 2020. Le jeune attaquant de 17 ans faisait de fréquentes apparitions lors de sa première saison professionnelle avant de gagner sa place de titulaire la saison suivante. Et en plus d’être talentueux, un constat est simple : lorsque Cowell est décisif, son équipe gagne. Reste à savoir où il évoluera ensuite car San Jose va vite devenir un club trop petit pour son talent. En attendant, la relève de « Wondo » est assurée pour quelques temps et le vivier d’attaquants pour l’équipe nationale américaine est bien garni !

Il faut admettre que ce 4-2-3-1 est un peu déséquilibré et surtout tourné vers l’offensif, mais la polyvalence de certains des joueurs en fait une équipe cohérente et hyper talentueuse. Beaucoup de ces joueurs vont très bientôt partir en Europe et sont déjà convoités. Une chose est sûre, vous allez en entendre parler pendant un moment !

Petit bonus de fin : ce soir où Busio, Clark et Pepi ont tous battu un record de précocité, traduisant un peu plus de leur immense potentiel.

Crédits Photos : IMAGO

MLS 2021 : Ce XI type des pépites U21 que vous devez découvrir !
En haut